Inkscape 0.47 et les filtres SVG prédéfinis

Autre nouveauté notable, Inkscape 0.47 embarque un beau paquet de filtres prédéfinis que vous pourrez utiliser directement sur vos objets, sans vous poser la question (épineuse !) de leur création.

Rappels sur les filtres SVG

Rappelons que les filtres SVG permettent, en combinant des primitives simples (flou, remplissage, turbulence…) d’obtenir des modifications plus ou moins complexes du rendu des objets auxquels ils s’appliquent. Ils reprennent en partie les filtres d’image contenus dans le menu Effets>Image Raster (en 0.46) ou Extensions>Images matricielles (0.47), mais à la différence de ces derniers, qui s’appuient sur ImageMagick, les filtres SVG ne sont pas destructifs et peuvent donc être enlevés n’importe quand de l’objet, même si celui-ci à subi d’importantes modifications.

Les filtres SVG, définis dans la spécification SVG 1.1 (elle prévoit en tout 16 primitives ; deux seulement, feTile et feComponentTransfer, n’ont pas encore été implémentées dans Inkscape), ont été introduit dans la version 0.45 du logiciel. Mais jusqu’à présent, il fallait les réaliser à la main avec l’éditeur de filtres, ce qui n’est franchement pas simple, ou télécharger les créations disponibles sur le web (relativement peu nombreuses).

Merci Ivan !

Mais Ivan Louette, un passionné qui passait par là, a trouvé judicieux de se lancer, après quelques essais proposés sur sa galerie Open Clip Art, dans la création massive de filtres. Et depuis qu’il est parti, plus moyen de l’arrêter ! À l’heure actuelle, la version en développement contient plus de 170 spécimens uniques, répartis dans 17 catégories. Du coup, tout cela étant devenu trop volumineux pour le menu Effets où ils étaient prévus initialement, les filtres ont été déplacés dans un menu rien qu’à eux, nommé (sans surprise) Filtres. Et puis tant qu’ils y étaient, les développeurs en ont profité pour y déplacer les entrées Éditeur de filtre et Supprimer les filtres, qui étaient précédemment hébergés par le menu Objets. Mais tout ça c’est de la popote, et ça ne nous montre rien de bien concret.

Le nouveau menu Filtres

Le nouveau menu Filtres

Quelques exemples

Je n’ai pas trop envie de vous montrer de capture ici. D’abord, il faudrait choisir, et c’est trop dur. Et puis c’est l’occasion de vous amener à visiter le manuel officiel sur le site FLOSS Manuals (si vous voulez nous aider à compléter le manuel, ou simplement le relire, votre aide est bienvenue…). Tous les filtres prédéfinis y sont documentés (opération en cours !) par leur auteur lui-même. Vous y retrouverez, pour chaque filtre, une capture, une petite explication et quelques détails sur le paramétrage, dès fois qu’il vous viendrait à l’idée d’aller tripatouiller à l’intérieur…

Bon, allez, juste une, pour vous faire plaisir.

Le filtre bosselage TSL

Le filtre bosselage TSL

Et pour modifier un filtre ?

Bon, puisque vous insistez, ce n’est pas si compliqué. Il suffit d’ouvrir la boîte de dialogue qui va bien à partir du menu Filtres>Éditeur de filtres. Après, c’est un peu plus touffu, et il est préférable de suivre les instruction dans la documentation d’Ivan pour savoir où aller exactement (pour en savoir un peu plus sur l’éditeur de filtres, voir également le récent tutoriel du site Dom-web.net).

Modifier un filtre

Modifier un filtre

La capture précédente montre la décomposition du filtre ABC>Agitation. Comme l’ensemble des filtres du sous-menu ABC, il est extrêmement simple, et peut servir de base à des filtres plus complexes, ou être additionné à d’autres filtres.

Les filtres des autres sous-menus sont souvent plus compliqués. Ils contiennent des primitives qu’il est préférable de laisser fixes (à moins de vouloir faire un effet vraiment très différent), et d’autres que vous pouvez ajuster pour diminuer ou renforcer l’effet désiré. Pour certains filtres, des indications (succinctes) sur ce point précis sont disponibles dans la barre d’état et d’informations lorsque vous survolez le filtre dans le menu.

Après, tout dépend de votre inspiration !

Filtres blend sous Inkscape (SVN)

Sur le SVN d’Inkscape a été posté un fichier d’exemple des filtres blend nouvellement ajoutés à Inkscape. En gros, les filtres blend sont les équivalents des modes de calque sous Gimp.

Les filtres de blend ont été ajouté dans Inkscape SVN, un exemple est donné dans les sources, mais pas installé dans le répertoire d’exemple pour le moment.

Au moins 5 modes sont gérés. Sur l’image de gauche à droite et de haut en bas :

sans filtre – normal
multiply (produit) – screen (écran)
darken (assombri) – ligthen (éclairci).

Pour utiliser un filtre, il n’y a pour le moment pas d’interface, mais c’est un des projets du « Google summer of code ». Il faut donc éditer le fichier SVG manuellement ou passer par l’éditeur XML intégré à Inkscape (maj+ctrl+X).

En éditant le source, dans le style du chemin, il faut ajouter un champs ’filter’ :
filter:url(#filter2888) ;
et dans les définitions , ajouter une définition de filtre :

<filter inkscape:collect= »always »
id= »filter2888″>
<feblend mode= »normal »
id= »feBlend2814″
in= »SourceGraphic »
in2= »BackgroundImage » />
</filter>

Ou bien, dans l’éditeur XML, ajouter un nœud : svg:filter id= »filter2888″

y ajouter un champs inkscape:collect always
puis y insérer un nœud fils : svg:feBlend id= »feBlend2814″
y ajouter les champs : in:SourceGraphic
in2:BackgroundImage
mode:normal

Dans les deux cas, le mode (normal dans les exemples) peut être remplacé par le mode désiré.