Remplissage et contour, couic ?

La version 0.47 approchant à grand pas, c’est le moment ou jamais (enfin, pour la 0.47 en tout cas…) de nous pencher sur un sujet déjà fort ancien : la taille des boîtes de dialogue. Certaines sont excessivement encombrantes, en particuliers lorsqu’elles sont paramétrée en rattachable (par opposition à flottantes). C’est le cas précisément de la boîte de dialogue Remplissage et contour.

Le débat a déjà suscité quelques réactions et propositions sur la liste de diffusion de l’association des utilisateurs francophones (et sur la liste des développeurs, l’interface en anglais posant également des problèmes de taille, mais moins marqués), en voici un résumé.

Raccourcir le titre

Il s’agit sans doute de la proposition la plus ancienne, mais sans doute aussi la moins efficace. Si l’on regarde bien, le titre est long, certes, mais pas tant que ça. En tout cas, son raccourcissement ne modifie pas la taille de la boîte, même lorsque d’autres paramètres (que nous allons étudier dans les prochains chapitres) sont optimisés.

Cependant, les idées émises ont permis de lancer le débat, et seront sans doute réutilisables à l’avenir. Nous avons eu, sans ordre particulier :

  • Fond et contour (mais on peut reprocher à « Fond » de ne pas être tout à fait équivalent à remplissage, puisqu’il donne en plus une impression de profondeur dans le plan) ;
  • Styles (avec le risque de confusion par rapport aux styles de texte) ;
  • Peinture (qui reprend le « Painting » utilisé dans la recommandation SVG pour représenté le contenu des trois onglet, mais avec un risque de confusion vis-à-vis de l’outil remplissage au seau).

Dans la mesure où jusqu’à présent nous n’avons pas réussi à nous mettre d’accord, et que l’impact de cette modification est dans le meilleur des cas très limité, ma proposition est de le conserver tel quel pour cette version, ce qui aura en plus l’avantage de ne pas perturbé les utilisateurs habitués.

Raccourcir les onglets

L’impact des onglets sur la boîte est beaucoup plus fort que le titre, et il y a sans doute pas mal à gagner de ce côté là. Voici ce qui a été proposé :

  • Remplacer « Remplissage » par « Fond ». On reprend l’idée déjà formulée pour le titre, mais ça semble plus efficace ici car, avec l’intitulé actuel du titre, nous savons déjà qu’il s’agit d’une boîte qui concerne le remplissage. On évite la répétition et on gagner de la place. Bingo !
  • Remplacer « Remplissage du contour » par « Contour ». Même idée que dans le cas précédent, avec un gain encore plus fort.
  • Conserver « Style du contour ». « Style » est déjà assez court, et il faut bien expliquer à quoi il s’applique. Et plus on a déjà bien gagné avec les deux premiers onglets, alors ce n’est pas trop grave.

Voici ce que ça donne en pratique :

Impact des onglets (seuls) sur la boîte

Impact des onglets (seuls) sur la boîte

Raccourcir les paramètres

Damned ! Même en ayant bien réduit les onglet, la taille de la boîte est restée identique. C’est que les paramètres, et en particulier leurs intitulés, ont aussi une influence ! Rien à dire sur les deux premiers onglets, qui sont assez souples, mais pour le troisième, c’est un peu la catastrophe. Voyons pourquoi, avec cette petite capture :

Manifestement, les marqueurs ont pris leurs aises, et il serait grand temps de les cantonner aux espaces dont ils ont vraiment besoin. Deux propositions ont été formulées :

  • remplacer « Marqueurs de début » par « Marqueurs initiaux », « Marqueurs intermédiaires » par « intermédiaires » et « Marqueurs de fin » par « terminaux » ;
  • pareil, mais en supprimant « Marqueur » sur les trois lignes.

Le second choix apporte un gain un chouïa plus grand, mais il n’est plus indiqué nulle part qu’il s’agit de marqueurs. Il peut convenir à des utilisateur habitués, mais risque de larguer ceux qui le sont moins (sans parler des problèmes de documentation). Pour profiter pleinement de cette seconde réduction, il faudrait aussi réduire la ligne « Limite de raccord », mais « Limite » tout court pose est sans doute un peu abrupt.

Voilà ce que ça donne (en haut l’original) :

Impact des paramètres sur la boîte

Impact des paramètres sur la boîte

Notez que les deux derniers cas profitent de la réduction effectuée sur les onglet. Sans ça, leur taille aurait été identique à l’original. Par contre, la taille du titre n’a aucune influence, quels que soient les raccourcissements effectués sur les paramètres.

Autres pistes

Une solution particulièrement efficace consisterait grouper les paramètres. On pourrait ainsi disposer l’intitulé Marqueur au dessus (et non pas à côté) des trois paramètres relatifs, et faire de même pour les raccords. Mais cette option n’est pas réalisable dans l’immédiat (en tout cas pas pour la version 0.47), car elle nécessiterait une modification plus profonde de la boîte qui aurait un impact sur l’IHM et sur l’ensemble des traductions. Il faudrait donc qu’elle s’inscrive dans un débat plus global avec les développeurs du logiciel. C’est pourquoi nous devons donc nous contenter pour l’instant de ce que nous permet la traduction et elle seule.

La taille et le style des polices peut également avoir effet sur la largeur de la boîte, et les développeurs préconisent régulièrement leur diminution comme solution de contournement. Mais il s’agit ici de paramètres réglables par l’utilisateur, alors c’est vous qui voyez !

Aidez-nous !

Voilà où nous en sommes. Nous pouvons, si un consensus se dessine rapidement, introduire ces modifications, ou une partie, dans la version 0.47 (la traduction actuelle ne contient aucun de ces changements). Sinon, nous conserverons la traduction actuelle, quitte à remettre ça pour la prochaine version (et à pousser pour une évolution plus radicale de l’interface…).

Nous vous demandons votre avis sur les points suivants :

  • Approuvez-vous les modifications proposées sur les onglets et les paramètres (sachant que les deux doivent implémentées pour avoir un effet sur la boîte) ?
  • Dans l’affirmative, quelles solution souhaitez-vous pour les marqueurs ?

Le titre pouvant être laissé tel quel pour l’instant du fait de son impact mineur sur la taille.

Bien sûr, si vous avez d’autres idées, elles sont les bienvenues !

Ajout du 14 juin 2009, 19 h 49

Quelques réponse à vos réactions :

  • Concernant le rôle de la traduction (Quentin), ce n’est effectivement pas son rôle d’améliorer l’ergonomie, mais elle ne doit pas, comme ici, la dégrader. Si tu regardes les textes en anglais, ils sont plus courts sur toute la boîte (tu peux comparer « Mid Markers » à « Marqueurs intermédiaire », pour le pire des cas…). Il faut donc, à mon avis, trouver une astuce pour, sans perte de sens, conserver une taille la plus réduite possible.
  • Labels sur deux lignes (Quentin encore). J’ai testé, mais c’est assez moche car les lignes du label sont alignées à gauche, puis le tout est aligné à droite, ce qui génère des creux entre les labels et les valeurs.
  • Refonte de l’interface (tous, ou presque). Nous ne sommes pas les seuls à nous plaindre des boîtes de dialogue, et la question de la taille de Remplissage et contour a été évoquée y compris pour la version originale en anglais (sans qu’une solution n’ai été trouvée pour l’instant). Une refonte générale de cette boîte (et de plusieurs autres) semble inéluctable. Plusieurs demandes d’évolution ont été formulées, et je compte bien profiter de vos remarque pour compléter ce qui a été suggéré voir en faire une synthèse sous forme de maquette. Mais comme il s’agit d’un travail assez lourd, et que les développeurs semblent plus motivés par l’ajout de fonctionnalités que par des questions d’ergonomie (l’actuel n’étant pas non plus complètement monstrueux), il va falloir être particulièrement fort et patient pour faire bouger les choses. Mais pour l’instant, notre seul levier est la traduction.

13 réflexions sur « Remplissage et contour, couic ? »

  1. Réduisez la grosseur des menus déroulent! Il pourrait être deux fois moins haut et trois fois moins large.

    Puis les icônes, au lieu de l’espèce de bombé qui se fait autour, faites en sorte qu’un effet de surbrillance se produise au survol sur le dessin de l’icône et rapprochez les icônes. Par la même occasion, réduisez la taille des icônes du tiers.

    Pour les onglets, enlevez les titres et mettez des icônes suffisamment significatives pour que l’on comprenne ce qu’elles désignes.

    ex.:
    – Remplissage: Un cercle noir avec un contour gris pâle.
    – Contour: Un cercle gris pâle et un contour noir.
    – Style de contour: Un cercle vide avec un contour noir en points tillés.

    Pour les noms des options, mettez aussi des icônes. Dans l’exemple précédent, je pense qu’un trait horizontal avec un point noir positionné à l’endroit du marqueur ferait l’affaire.

    Puis, envisagez de mettre deux colonnes d’options pour maximiser l’espace.

  2. Ca devrait effectivement être un débat global. La traduction peut améliorer les choses mais ça reste quand même limité dans la mesure ou le dialogue doit rester compréhensible (et à priori ce n’est pas le rôle de la traduction d’améliorer l’ergonomie). Est-ce que le même problème se pose dans les autres langues ?

  3. Bonjour !

    la solution de raccourcir les onglets sans raccourcir le titre me plaît, tel que tu le proposes. Pour les marqueurs, il faut laisser la mention « marqueur » sinon beaucoup de gens ne vont pas savoir de quoi on parle… donc « initiaux » « intermédiaires » et « terminaux » me parait bien.

    Idéalement il faudrait les regrouper et les titrer, comme tu le suggères…
    Sinon encore plus radical, on ne laisse plus que des icônes dans le titre, et les textes sont donnés par des infobulles. C’est la solution de Blender… où un gros travail sur l’interface est fait en ce moment sur la 2.5. il y a des explications détaillées à ce propos à ces adresses, même si ce n’est probablement pas réutilisable tel quel quel pour Inkscape :
    http://www.blender.org/development/current-projects/blender-25-project/
    http://wiki.blender.org/index.php/BlenderDev/Blender2.5/WinterCamp/UIRules

  4. Bonjour,

    Bravo a tous pour votre excellent travail !
    Je suis vraiment pour que ce probleme soit resolu le plus vite possible. je trouve que ces boutons, textes et menus sont enormes et que c est un handicap pour inkscape car ca limite son ergonomie et donc sa popularité (l alibi du didactisme ne tient pas: les forums et les livres sont incontournables et ce n est pas l interface qui doit jouer ce role)

    Sans aller jusqu a l aspect de blender, je suis a fond pour les icones (au moins dans les onglets, gimp le fait depuis toujours) ou les mots les plus courts possibles et des boutons plus petits dans un premier temps…

    merci encore a vous, elisa, imppao, heathenx, tavmjong bah… et tous ceux que j oublie ou que je ne connais pas…

    que la force soit avec inkscape !

    gg

  5. Merci à tous pour vos remarques.
    JazzyNico, tu peux compter sur moi pour réaliser des maquettes, à soumettre à l’équipe d’Inkscape, dès qu’ils ne seront plus occupés à stabiliser la prochaine version 0.47. Peut-être réussirons-nous ainsi à mobiliser des utilisateurs internationaux pour nous faire entendre auprès des développeurs 🙂

  6. Il faudrait non seulement leur proposer des améliorations de l’interface actuelle mais également leur proposer de nouveaux panneaux. Comme un panneau pour créer un motif répété à partir d’un dessin. Ainsi qu’un autre pour modifier la forme du tracé de dégradé (pour contrôler la forme du dégradé).

    Ce serait également intéressent de mettre en place un outil pour déformer une surface dans le but de lui donner un aspect 3d comme il y a dans photoshop cs3.

  7. Bonjour,

    Je suis content de voir que je ne suis pas le seul à être parfois dérangé par la taille de cette boîte de dialogue, depuis des années que je me sers du logiciel.

    Une des sources du problème vient de GTK, la bibliothèque qui gère l’interface graphique.

    Explications pour les non-développeurs :
    La construction d’une interface en GTK se fait par subdivisions successives dans lesquelles les éléments sont placés.
    Chaque élément peut demander d’agrandir son « espace vital » notamment les labels qui réservent l’espace nécessaire à tout le texte. Au final, c’est du « pousse-toi que je m’y mette » entre tous les widgets, donnant des fenêtres démesurées. Les chaînes françaises sont plus longues que les textes d’origine en anglais, donc forcément ça passe inaperçu pour la majorité des développeurs.

    Un truc simple présent dans pas mal de librairies d’interface mais peu utilisé dans GTK est l’éllipsisation, consistant à couper le texte et y accoler des points de suspension.

    Exemple :
    Remplissage et contour
    Remplissage et c…
    Rempl…

    Si l’espace disponible est trop étriqué, il suffit de masquer le texte et juste afficher une icône (l’exemple qui me vient en tête est le dernier Skype sous Windows; si vous y avez accès, rétrécissez la fenêtre et observez le comportement des boutons Appeler, Raccrocher, Personnalisation). Ainsi la requête de taille minimale du composant est celle de l’icône et non du texte.

  8. Peut aussi ne pas tout mettre dans la même fenêtre. Au lieu du tasse toi que je prenne ma place, chacun à sa propre place. Ensuite, il faut des fenêtre rétractables et emboîtables. Puis, remplacer les textes par des icônes. Les icônes sont souvent plus facile à comprendre que les textes. C’est beaucoup de travail mais ça veux la peine. L’idée du … est intéressante pour les titres de panneaux.

    DavLink, vous avez l’air de vous y connaître un peu, pouvez-vous me dire si c’est possible d’imposer une taille particulière aux menus déroulent et au texte qu’ils contiennent pour faire en sorte qu’ils prennent moins de place?

  9. Bonjour,

    les suggestion sont bonnes je trouve déja opter pour :

    remplissage / contour ( en place de remplissage du contour qui soit dit en passant veut pas dire grand chose).

    par contre je suis pas favorable a reduire trop cette boite qui est très très utile je trouve. par contre ce qui peut être envisagé c’est de mettre les style de contour sous la boite contour ( remplissage du contour)

    pour info j’ai écrit des tutoriaux et un manuel prise en mains sur inkscape librement diffusable a cette adresse http://www.linuxpedia.fr/doku.php/graphisme/inkscape le travail est encore en cours et basé sur la 0.47
    à bientôt
    Moi perso quand cette boite m’embete je la met en libre a la gimp par un simple drag en drop glissez déposé sur mon bureau 😀

  10. Blacksad, merci pour nous faire part de tes idées et aussi merci pour le lien vers une documentation du logiciel. Je rajouterai ce lien rapidement sur ce site.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.