Inkscape 0.47 et Spiro Spline

Une nouvelle fonctionnalité a été inséré dans Inkscape : Spiro Spline. Cela permet de réaliser très facilement des ornementations ainsi qu’une variation régulière du trait. Voici comment l’utiliser ainsi qu’une démonstration de cette nouvelle capacité.

Où trouver Spiro Spline dans Inkscape…
… avec l’outil Crayon

Regardez les options de l’outil Crayon (p) :

  • La première icône reproduit l’ancien comportement. De ce côté là rien de changé.
  • C’est la seconde icône qui nous intéresse. Ainsi que la glissière à sa droite « Smoothing » qui va de 1 à 100. A 1 le chemin n’est pas très « Smoothing » et à 100 il l’est au maximum.

Appuyez sur cette icône et mettez la glissière « Smoothing » à 100. Tracez maintenant un chemin avec le Crayon. Hop c’est magique ! Le tracé tout anguleux est maintenant bien arrondie et bien lissé ! Êtes-vous convaincu maintenant que Spiro Spline va vous faciliter la tâche avec Inkscape ? L’image suivante montre le chemin tracé par l’outil Crayon et à droite le rendu grâce à Spiro Spline.

Mais Comment tracer un chemin avec l’outil Crayon ?
P active l’outil Crayon. Allez sur le canevas (la page blanche) clic gauche pose le premier nœud, bougez la souris en maintenant le clic gauche enfoncé. Le relâchement termine le chemin et pose le nœud final. Et voilà un eau chemin réalisé à main levé bien sinueux !

En introduction je vous avais parlé de variation du trait. Qu’en est-t’il ? C’est le rôle du menu « Shape » à droite. Il est composé de 4 entrées :
Aucun. Ne fait subir aucune variation du trait. Vous pouvez styler (donner un contour, une couleur et une épaisseur éventuellement des marqueurs via la fenêtre « Remplissage et contour » ;

Clipboard. Applique au trait la brosse contenu dans le presse-papier. Par exemple, tracez une toute petite ellipse. Clic droit sur l’ellipse active un menu contextuel, choisissez l’item « Copier » ou alors sélectionnez-le et faites Ctrl+C. Activez l’outil Crayon, choisissez entre le mode normal et le mode « smoothing ». Choisissez Clipboard dans le menu Shape. Tracez un chemin avec l’outil Crayon. Et voilà, à la fin du tracé, l’ellipse a été utilisé comme brosse. L’image suivante montre l’ellipse en question, le chemin en cours de tracé et à droite le résultat. Observez comment le trait s’affine en début, aux courbures et en fin de chemin. Je vous laisse tester avec d’autres formes, d’autres brosses.

Attention
Si votre forme ne veut pas se « clipboardé » c’est peut-être parce que ce n’est pas un chemin. Normalement la conversion est automatique mais j’ai rencontré ce problème dans certains de mes tests.

Crescendo. Le trait s’épaissit tout au long du tracé. Pour l’utiliser, activez simplement dans la liste l’item Crescendo.

Decrescendo. Le trait s’affine tout au long du tracé. Pour l’utiliser, activez simplement dans la liste l’item Decrescendo.

Modification du tracé en temps réel

Ce n’est pas tout. Pour transformer encore le chemin afin de le régler à votre convenance, vous devez utiliser l’outil Nœud. Rien d’inhabituel. Observez ses options. À droite d’autres fonctionnalités sont venues se rajouter. Après le menus déroulant contenant les différentes unités, vous trouverez des icônes pour :

  • éditer le chemin découpé ;
  • éditer le chemin masqué ;
  • éditer l’objet qui a été mis en motif, qui a servi de brosses ;
  • afficher les poignées de Béziers des chemins ;
  • montrer le « outline of the path », en l’occurrence ici le tracé original avant modification par le « smoothing ». Vous verrez votre tracé en rouge.

Grâce à cette dernière icône, tel n’importe quel autre chemin, vous avez accès à l’édition des nœuds et de ses poignées : déplacement, suppression, ajouts, inclinaison etc. Vous verrez alors la transformation réalisée par le « smoothing ». Ça ne s’arrête jamais. L’image suivante montre le résultat de quelques modifications des nœuds de la ligne rouge.

Il ne faut pas minimiser l’importance de la fonctionnalité accessible via l’icône qui permet d’éditer le motif de la brosse. Observez l’image suivante, l’ellipse initiale a été modifié comme le montre la ligne verte. Le chemin a subi immédiatement les répercussions de ce changement.

À savoir
Même les chemins issu de Shape > Crescendo ou Décrescendo ont leur motif éditable grâce à cette même icône.

Sans oublier
Grâce au nouvel outil gomme, vous pouvez obtenir des multiples tracés, un peu comme plusieurs poils séparés d’un même pinceau ! Regardez l’image suivante, le motif qui a servi de brosse est le cercle en partie effacée. Observez en dessous le résultat sur le chemin.

… avec l’outil de Bézier

Regardez les options de l’outil de Bézier (b) :

Elles sont presque similaires à l’outil Crayon, sauf qu’il n’y a plus la glissière « smoothing ». Ne perdons pas de temps à répéter la même chose et vous à lire les mêmes explications.

Comment utiliser l’outil de Bézier ?

Ces deux outils semblent donner le même résultat avec Spiro Spline. L’avantage que je vois à l’outil de Bézier c’est qu’il permet de mieux maîtriser les jolies courbes de Spiro. En effet avec l’outil de Bézier il est possible de tracer des courbes et non plus des segments de droites. Du coup il y a moins de retouche à faire lorsqu’on a une idée bien précise de ce que l’on souhaite. Un second avantage est qu’il créé des chemins avec moins de nœuds du au fait justement qu’on manipule d’emblée les poignées des nœuds et pas seulement les nœuds eux-mêmes.

Un des effets du Live path effect ou effet de chemin

Pour ouvrir la fenêtre des effets de chemins faites Maj+Ctrl+7 ou Chemin > Path Effects. Sélectionnez votre chemin brut (c’est-à-dire sans aucun effet appliqué) puis dans le menu déroulant « Appliquer un nouvel effet » choisissez Spiro Spline. Et voilà votre chemin se transforme en jolie courbures. La figure suivante montre le chemin avant et après l’effet spline. Je vous l’accorde le résultat est moins probant.

C’est ça l’impossibilité d’appliquer un pourcentage au « smoothing » néanmoins, vous pouvez agir sur les noeuds, inévitablement cela généra de superbes courbures et boursouflures.

Pour annuler l’effet, sélectionnez dans « Effect list » et appuyez sur la croix rouge.

Pour aller plus loin

Cet article a également été publié sur Calcyum.org

10 réflexions sur « Inkscape 0.47 et Spiro Spline »

  1. La 0.47 est virtuelle, elle n’est pas encore sortie. Il faut donc se rendre sur le site officiel d’Inkscape et télécharger/compiler la 0.46-devel.

    Je fais de l’abus de langage en parlant de 0.47. Car la 0.47 sortira quand les développeurs décideront de passer de la 0.46-devel (donc instable) à la 0.47 release official (stable).

  2. Hello,

    bravo pour ce site, très utile et accessible aux novices dont je fais partie.
    Je souhaite installer la version beta pour la fonction spiro. Mais je n’y arrive pas…. Ques conseils ?

    Merci

  3. Ping : Inkscape-fr » Blog Archive » Inkscape 0.46-devel pour Ubuntu

  4. Ping : Inkscape-fr » Blog Archive » Version 0.47 : les nouveautés

  5. Vraiment un très bon article. J’ai néanmoins une question. Je me suis procuré le livre de Cédric Gémy parut chez Eyrolles (Inkscape efficace) dans lequel il est question d’une fonction similaire dans la version 0.46. Or je ne trouve cette fonction nul part.
    Quelqu’un peut-il m’aider ? Merci

  6. Amargein, Pouvez vous nous indiquer la page ou le chapitre en question pour m’assurer de bien suivre l’idée de l’auteur s’il vous plaît ?
    Pattern along a path est ce qui se rapproche le plus de Spiro Spline selon moi. Cherchez cet effet dans vos menus et, si vous avez le temps, voici un article qui présente cette fonctionnalité : (attention les menus ont été réorganisés depuis la 0.45). http://www.inkscape-fr.org/2007/06/13/utiliser-le-nouvel-effet-de-la-version-045-pattern-along-a-path/

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.