[Tutoriel] Prise en main de Jot

Jot est un moteur de rendu pour obtenir des rendus non-réalistes stylisés. Il permet de voir en temps réel le résultat et donne des animations cohérentes dans le temps. Un Addon d’export depuis Blender vient de sortir ici, et un article sur LinuxGraphic ici. Nous allons voir ici les premiers pas pour arriver à des images non-réalistes depuis Blender. Cela suppose que vous connaissiez déjà les bases de Blender 2.6. Pour le moment, les choses ne marchent pas « out of the box » comme on dit, mais ce devrait être accessible à des personnes un peu curieuses et un minimum débrouillardes.

Regen Crease règle en général le problème

Lire la suite

Concours 2009 – Les résultats !

Il est temps d’annoncer le gagnant du concours Inkscape-fr 2009.

Tout d’abord, je remercie sincèrement tous les participants. Cela fait plaisir de constater l’intérêt croissant vis-à-vis d’Inkscape par le biais, entre autre, d’autant de participations.

Il ne faut pas croire, mais choisir entre toutes ces réalisations ne fut pas une mince affaire. Vous avez tous passé du temps sur le logiciel pour en extirper ce dont vous aviez en tête. Les résultats sont visibles dans ce précédent article. Comme vous pouvez le constater, les styles sont très différents.

Le but du concours est de vous pousser à utiliser le logiciel. C’est pourquoi il était ouvert aux débutants et aux initiés. Tout le monde avait sa chance. Le livre de Cédric Gémy s’adressant aussi bien aux débutants qu’aux confirmés, nous souhaitons seulement que le gagnant apprécie sa lecture et réalisera des dessins satisfaisant.

Le gagnant du concours est Madeg avec cette illustration.

Licence LAL

Félicitation Madeg !

Pour les autres, j’espère que vous ne serez pas trop déçu. Je vous encourage à continuer à utiliser Inkscape, pour vectoriser librement.

Voici comment l’illustration a été réalisée :

1. Propriétés du document

Fichier > Propriétés du document > Couleur de fond.

Choisir la couleur souhaitée.
Des dimensions de 1000*1000 pixels ont été ici utilisées (page carrée en fait).

2. Le texte

Cliquer sur l’icône pour activer l’outil texte.

Cliquer sur la feuille de dessin (peu importe où) et taper le texte souhaité (ici « attention », « le piment… », « pique !!! ». Texte > Texte et police pour mettre en forme le texte (taille, police…). Ici, la police utilisée est « Abiscuos » et la taille est de 50 px pour le 1er mot, 120 pour les deux autres.

L’objet étant sélectionné, un simple clic sur la couleur souhaitée (rouge #FF0000) de la palette (juste au-dessous de la barre de défilement) définira la couleur de remplissage du texte. (Remarquer qu’un clic droit permet de définir aussi la couleur du contour).

Pour centrer le texte par rapport à la page :
Objet > Aligner et distribuer Aligner relativement à : Page.
Cliquer sur la 3ème icône de la 1ère ligne (Regarder les dessins, c’est logique !).

Déplacer enfin les éléments de haut en bas pour leur donner la place souhaitée (avec la combinaison Maj+↑ d’abord, puis ↑ tout seul pour préciser).

Les deux traits autour du mot « attention » se font à l’aide du simple crayon (on simplifie juste le tracé une fois ou deux : Chemin > Simplifier ou Ctrl+L)

3. Les cases

Créer 1 carré de côté 300 pixels et le remplir avec la couleur rouge #FF0000 comme expliqué récédemment.Le placer à gauche de la page sous le mot « Piment ».
Pour donner un effet irrégulier au contour : Convertir le rectangle en chemin (Chemin > Objet en chemin). Ajouter des nœuds (Extensions > Modification de chemin > Ajouter des nœuds) : le
choix des paramètres ici importe peu, du moment que le nombre de nœuds (visibles lorsque le chemin est sélectionné) reste relativement peu élevé (une centaine de nœuds semble raisonnable).
Déplacer les nœuds aléatoirement (Extensions > Modification de chemin > Déplacer les
nœuds aléatoirement
) en réglant le déplacement maximum sur les axes X et Y à 1,0 px.

Dupliquer 2 fois la case en appliquant 2 « coups de tampon » :
Sélectionner l’objet en gardant le bouton de la souris pressé et appuyer deux fois sur la
barre d’espace (sans déplacer la souris). Là où il y avait tout à l’heure 1 seule case, il y
en a 3.

Déplacer horizontalement les deux cases supérieures, avec la combinaison Maj+↑ par
exemple, ce qui permet d’obtenir un espace identique entre chaque case.
Sélectionner enfin les 3 cases, les grouper et les centrer par rapport à la page comme
vu précédemment.

4. Les dessins

Dessiner sur papier l’histoire souhaitée.
Prendre soin d’accentuer les contours du dessin au feutre noir.

Prévoir 4 dessins séparés facilite la suite.

Scanner les 4 dessins.
Importer les scans vers Inkscape (Fichier > Importer). Vectoriser les dessins : Chemin > Vectoriser le bitmap (Utiliser de préférence le mode « Détection de contour » et ajuster le seuil selon la qualité de l’image (d’où l’utilité de l’accentuation des contours sur papier) et/ou jouer avec les options suppression des parasites, optimisation des chemins…)
Essayer toutefois de préserver cet effet « naturel » du dessin papier.

Ajuster les dimensions des nouveaux chemins formés et les disposer aux emplacements souhaités (les 3 premiers dans les cases et le dernier sous la 3 ème case).
Définir le rouge comme couleur de remplissage du dernier dessin.

Pour les « crounch » : Créer un texte « crounch » près du visage du personnage.
Choisir sa police et sa taille (Century, 20, par exemple)
Convertir le texte en chemin : Chemin > Objet en chemin.
Convertir les contours du chemin en chemins : Chemin > Contour en chemin.
Ajouter des nœuds (vu précédemment) et les déplacer aléatoirement (vu précédemment aussi) avec des déplacements horizontaux et verticaux de 0,5 px au maximum.

Pour finir, dupliquer 3 ou 4 fois ce « crounch » avec des « coups de tampon » comme vu précédemment (ou plutôt, répéter la procédure pour éviter l’impression artificielle du copier-coller).

5. La flamme

Tracer au crayon la silhouette d’une grande flamme (ce sera la forme approximative de la flamme finale), d’une plus petite à l’intérieur, et d’une troisième à l’intérieur de la deuxième.

Simplifier (Ctrl+L) les tracés. Si la silhouette semble trop arrondie, passer en mode d’édition de nœuds et rendre dur les nœuds au bout des pointes de la flamme :

Nœud doux

Nœud dur

Choisir un remplissage rouge (#FF0000) pour la flamme, orange (#FF6600) pour la seconde et jaune (#FFFF00) pour la dernière. Veiller à ce que la rouge soit située sous l’orange, et elle-même sous la jaune.

Ajouter des nœuds et les déplacer aléatoirement avec une amplitude de 20 px sur les deux axes.

Appliquer l’effet « Clapotis » aux trois flammes (Filtres > Déformation > Clapotis) puis l’effet « Aquarelle » (Filtres > Textures > Aquarelle).
Attention à avoir bien positionné les 3 chemins car leur nombre important de nœuds
rend les modifications du document difficiles.

6. Export

Fichier > Exporter en bitmap > Page

Choisir les dimensions du bitmap, la résolution (attention plus elle est élevée, plus l’export sera long) et le nom. Le fichier final sera ainsi au format png.

Conclusion

Merci Madeg pour ces explications et bonne continuation !