[Brève] GIMP Magazine n°4 est sorti

En passant

Voici maintenant un an qu’existe un magazine dédié à GIMP. Sobrement intitulé « GIMP Magazine » il propose des tutoriels, des port-folios, des master class. La volonté de Steve Czajka est de proposer une vitrine aux artistes utilisant GIMP et montrer ainsi les qualités professionnelles de ce logiciel.

Dans ce numéro Christopher Mark Perez est en couverture et répond à une interview. Vous y trouverez également quelques-unes de ses œuvres ainsi que des tutoriels de sa production.

Découvrez le n°4 de GIMP Magazine en PDF ou commandez-le en version papier.

Comparatif GIMP / Photoshop – 5/7

C’est la rentrée mais l’été n’est pas encore fini. Ce qui nous permet de vous proposer ce comparatif dans les temps !

Cette fois-ci nous abordons, entre-autres, les masques de calque, sujet au combien intéressant dans lequel GIMP se révèle très efficace.

Rappelons que la version originale en anglais de ce comparatif détaillé et objectif sur 70 aspects et fonctionnalités est l’œuvre de Steve Czajka, publié dans le numéro 3 de GIMP Magazine. Vous pouvez retrouver les épisodes précédents : 1, 2, 3 et 4. Lire la suite

Comparatif GIMP / Photoshop – 1/7

GIMP ou Photoshop ? Lequel est le meilleur ? À écouter les utilisateurs de l’un et de l’autre, la réponse est souvent « évidente » mais faiblement argumentée. En mars dernier, Steve Czajka a publié un comparatif détaillé sur 70 aspects et fonctionnalités des deux logiciels dans le numéro 3 de GIMP Magazine. L’article est détaillé et objectif et l’on se rend compte que les deux logiciels se valent, bien que l’auteur signale de nombreuses pistes d’amélioration pour GIMP.

L’article étant en anglais, en voici une traduction. L’article étant long, il sera publié en plusieurs épisodes (c’est le feuilleton de l’été). À la fin nous en ferons une belle version mise en page avec Scribus.

Comparaison entre GIMP 2.8 et Photoshop CS5.5 Extended

Version originale par Steve Czajka, avec la contribution de Sandra Livingston. Traduit en français par Dimitri Robert, avec la contribution de Natalie Cavelier.

Cet article est une comparaison entre GIMP et Photoshop sur 70 fonctionnalités. Son but n’est pas d’engendrer une polémique sur Internet pour démontrer lequel est le meilleur, « GIMP ou Photoshop ? ». Cette décision vous appartient, à vous lecteur, en fonction de vos besoins spécifiques. Personnellement je pense que la Creative Suite d’Adobe est remarquable, mais ne considérez pas GIMP comme un outil amateur — GIMP est un logiciel de graphisme très sérieux. Cet article vise à comparer les deux logiciels sur la base de mes connaissances (avec l’aide et l’assistance de l’équipe de GIMP Magazine). Je ne suis expert d’aucun de ces logiciels, mais je me considère comme un utilisateur averti de chacun.

J’utilise des logiciels de graphisme depuis plus de vingt ans, débutant avec Aldus PageMaker à la fin des années 1980, quand les couleurs des néons étaient froides, et j’utilisais un PC 386 avec OS/2 (qui était impressionnant : commme les temps ont changé). Puis je suis passé sur les premières versions de Photoshop, alors que ma société basculait sur la populaire suite Corel. Mais ma spécialité portait réellement sur la suite Esri (un système d’information géographique avec un moteur cartographique avancé fonctionnant avec Avenza, une puissante extension d’Adobe pour la cartographie haut-de-gamme). Aujourd’hui je travaille sur Photoshop et la suite CS5. À la maison, j’utilise de plus en plus des logiciels open source (GIMP 2.6, 2.8, Inkscape, Scribus et quelques autres).

J’écris cet article à destination des artistes numériques, metteurs en page et infographistes. Je ne suis pas photographe bien que je travaille avec des photographes professionnels dans mon métier, ainsi que des rédacteurs, des communiquants, des créatifs, des conseillers juridiques et des analystes — ces gens qui créent d’incroyables infographies pour vulgariser des données et analyses complexes.

La lecture de cet article vous est vivement conseillée si vous voyez en GIMP un outil amateur (ou même de niveau professionnel). Pour les nouveaux utilisateurs de GIMP, peut-être des convertis de Photoshop, considérez cet article comme une sorte de recueil de ressources. Les développeurs de GIMP et de Photoshop apprendront de cette analyse la perception de l’utilisateur moyen vis-à-vis de l’interface et des fonctionnalités. En d’autres termes, combien ces logiciels fonctionnent bien, sont faciles d’usage, etc.

Les possibilités de ces logiciels sont si vastes que nous avons décidé de publier l’intégralité de la comparaison des 70 fonctionnalités à part sur le site Web gimpmagazine.org. Visitez notre site Web et lisez également le numéro 3 de GIMP Magazine (NdT : ce dernier ne contient qu’un extrait du présent article). Utilisez cet article comme un guide préalable à toute nouvelle acquisition et renseignez-vous par vous-même, posez des questions, parlez au gens, essayez les versions de démonstration, téléchargez et installez GIMP depuis www.gimp.org. C’est libre et sans danger ! Si vous trouvez des erreurs dans cet article, rédigez un commentaire et nous publierons une mise à jour dans un prochain numéro.

gimpvsps_img-001-000

Que la comparaison commence…

Photoshop est une marque déposée par Adobe Systems. 3D Studio Max est une marque déposée par Autodesk. Vous pouvez vous procurer Avenza sur www.avenza.com

Lire la suite

GIMP : Détourage avec les ciseaux intelligents

Il n’y a pas de bon outil pour un bon détourage, chaque cas est différent. Voyons ici comment utiliser les ciseaux intelligents de GIMP 2.8, particulièrement efficaces lorsque le contour est lisse et net.

Le détourage consiste à tracer une sélection autour d’un élément d’une photo en vue de l’isoler et de l’utiliser à d’autres fins. Dans une prochaine vidéo nous verrons comment utiliser la sélection ainsi effectuée.

Voici les étapes décrites dans la vidéo :

  • choisissez l’outil Ciseaux intelligents dans la boîte à outils ;
  • placez des nœuds le long de la rose : il se relient automatiquement en suivant le contour ;
  • lorsque le tracé suit mal le contour, ajoutez un nœud entre les deux derniers posés et déplacez-le ;
  • Attention, vous ne pouvez déplacer ni le premier, ni le dernier nœud : en cas d’erreur, posez un nouveau nœud, ainsi le dernier ne l’est plus ;
  • effectuez la jonction avec le premier nœud et faites les derniers ajustements ;
  • transformez le tracé en sélection (lire la zone d’informations dans le bas de la fenêtre d’image).

Caminandes, un (très)court-métrage libre réalisé avec Blender

Inspiré des cartoons de Chuck Jones, ce très court métrage (1:30, même pas le temps d’un café) met en scène un guanaco ayant quelques difficultés à traverser une route du sud de la Patagonie.

Caminandes est réalisé par Pablo Vazquez, Beorn Leonard, Francesco Siddi et Jan Morgenstern et est diffusé sous licence Creative Commons By.

Les logiciels libres au service d’un résultat professionnel ? Blender, GIMP et Inkscape le montrent une fois de plus !

[Brève] Disponibilité de G’MIC 1.5.4.0

En passant

Une nouvelle version de G’MIC est disponible. Au chapitre des nouveautés, une traduction espagnole du Plugin GIMP, l’ajout de nouvelles sources de filtres externes, un nouveau filtre pour le plugin ‘Colors / Recolorize’ désormais capable d’interpoler des aplats de couleur pour coloriser des images noire et blanc, ainsi qu’une mise à jour du filtre ‘Patterns / Weave’. En plus de tout cela, quelques améliorations et correction de bogues.

[source]