Tears of Steel, nouveau film de la Blender foundation

Après Elephants Dream, Big Buck Bunny et Sintel, la Blender foundation vient de produire et de sortir Tears of Steel, un nouveau film d’animation réalisé avec des logiciels libres et diffusé sous licence libre (CC By).

Cette fois-ci le but était de produire un film de science-fiction avec de vrais acteurs et des effets spéciaux de grande qualité, n’ayant rien à envier aux studios d’Hollywood. Sur le thème « Science fiction à Amsterdam » le film mélange acteurs en chair et en os, images d’extérieur tournées à Amsterdam et images de synthèse.

Côté plate-forme de travail, les ordinateurs tournaient avec Debian et Ubuntu. Furent utilisés évidemment Blender, mais aussi GIMP, Inkscape, Krita, le langage Python, Subversion et des logiciels plus spécifiques tels que Bullet Physics, OpenImage, OpenColorIO, OpenEXR.