Nouveautés Inkscape 0.49 – performances et rendu

Un des points faibles majeurs d’Inkscape, particulièrement visible lorsque les dessins deviennent complexes ou volumineux, est la faiblesse et la lenteur de son moteur de rendu (ceux qui ont déjà essayé de chargé une carte générée par OpenStreetMap comprendrons…). Pour notre grand bonheur, les développeurs ont mis beaucoup d’énergie à améliorer tout ça dans la prochaine version.

Nouveau moteur de rendu

Première amélioration, et sans doute la plus significative, le moteur de rendu historique d’Inkscape à été remplacé par Cairo (bien connu pour être déjà utilisé dans de nombreuses autres applications, dont Firefox, GnuPlot et FontForge). Cette modification aura demandé un travail conséquent (deux Google Summer of Code, en 2010 et 2011, plus pas mal de temps pour l’intégration définitive et la correction de régressions), mais ça valait vraiment le coup. Le nouveau moteur est significativement plus rapide avec la plupart des dessins (dans quelques cas minoritaires, il est un peu plus lent), et la consommation en mémoire vive est beaucoup plus faible (environ un quart de ce qu’elle est en 0.48), ce qui autorise l’ouverture de fichiers plus gros ou plus complexes.

De nombreux défauts liés à l’implémentation de l’ancien moteur ont, de fait, été corrigés, et les quelques régressions engendrées par la mise à jour sont en cours de correction ou de contournement. Parmi les défauts corrigés, les plus gênants concernaient le remplissage par motifs (espacement entre les motifs, problèmes avec les contours et les motifs contenant des objets découpés), les découpes imbriquées, les masques et découpes en mode contour, les fontes, et les chemins contenant des contours épais et des raccords longs.

Multi-threading

Les filtres (dont l’effet de flou, de loin le plus utilisé) sont désormais calculés avec l’ensemble des cœurs disponibles (paramètre réglable dans les Édition>Préférences>Rendu>Nombre de threads). L’édition des dessins contenant des nombreux filtres ou des grands objets filtrés est donc notablement plus rapide sur les machines multi-cœurs.

Mise en cache

Le rendu des objets est automatiquement mis en cache pour améliorer la réactivité de l’application pendant l’édition. Cette amélioration est particulièrement visible lors de la sélection ou la désélection d’objets, et dans l’édition des chemins en général.

Ajout du 25 janvier 2013 :
La version de développement est disponible pour test sous forme de PPA, de code source ou, pour les utilisateurs de Windows, d’exécutable.

7 réflexions au sujet de « Nouveautés Inkscape 0.49 – performances et rendu »

  1. La sortie était prévue pour le début d’année, mais nous avons rencontré un certain nombre de régressions bloquantes qui risquent de nous retarder quelque peu…
    (voir https://bugs.launchpad.net/inkscape/+bugs?field.tag=blocker).
    Plus de la moitié des problèmes qui restent à traiter sont liés au nouveau moteur Cairo, et certains devront être soit corrigé dans Cairo (avec encore du délai pour que les distributions soient à jour) soit sous forme de contournement dans Inkscape (mais la seule personne capable de le faire termine une thèse et est assez peu disponible…).
    Il faudra donc s’attendre (sauf bonne surprise) à plusieurs mois de retard, et sans doute à une 0.48.5 pour patienter.

  2. Bonjour à tous,

    Super bonne nouvelle, je n’utilise plus inkscape à grand regret a cause de sa lenteur sur les gros fichiers, j’utilise en plus beaucoup de dégradé et de transparences donc ça devenais inutilisable sur de gros travaux. J’espère beaucoup de cette mise à jour, même si je ne m’attend pas non plus à la fluidité du regretté et non aboutis XaraLx.

    Zapp

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>