Nouveautés Inkscape 0.49 – les extensions

Comme nous vous l’avons annoncé il y a peu (Inkscape 0.49, prévision de sortie), le développement d’Inkscape 0.49 va bon train, et nous pouvons espérer une sortie d’ici le début de l’année prochaine. Les changements ne sont certes pas tous très visibles (l’interface reste assez stable, contrairement à ce que nous avons vu lors du passage de Gimp 2.6 à 2.8), mais de nombreux points méritent tout de même notre attention.

Pour vous familiariser avec cette nouvelle version, nous vous proposons une petite série d’article sur ses nouveautés, en commençant ici par le chapitre des extensions.

C’est tout neuf

Les nouvelles extensions sont relativement peu nombreuses, mais ce n’est sans doute pas une mauvaise chose si l’on veut éviter de se retrouver avec un menu trop encombré (ce qui est déjà un peu le cas et mériterait un peu de tri, ainsi qu’une amélioration du système d’extensions actuel, mais c’est une autre affaire). En voici le détail.

Découpage

L’extension Guillotine (Extensions>Exporter>Guillotine) est bien pratique pour découper une image en vue d’une exportation matricielle. Il suffit pour cela de placer des guides aux endroits appropriés, et l’extension se charge de créer un fichier PNG par zone délimitée par les guides et les côtés de l’espace de travail.

L'extension Guillotine

L’extension Guillotine

Gcode

Là, on vise du gros ! Grâce à cette extension (ou plutôt ensemble d’extensions, le tout dans Extensions>Programmation de commande numérique), Inkscape peut désormais transformer les dessins SVG en code G-code. De quoi faire à peut près tout ce que l’on souhaite avec une machine outil, de la gravure à la découpe. Tout cela est expliqué en détail sur le site de l’extension.

Code-barres

Un générateur de code-barres en plus, cette fois-ci pour créer des codes matriciels QR code, un format sous licence libre très à la mode pour stocker notamment des adresses web.

L'extension QR-code

L’extension QR-code

Les développeurs ont profité de l’occasion pour regrouper toutes les extensions relatives aux codes-barres dans Extensions>Rendu>Code-barres. Un peu de ménage, ça ne fait pas de mal.

Grilles isométriques

Les adeptes de la perspective isométrique (vous savez, comme dans les jeux PC des années 90…) pourront profiter d’un générateur de grilles spécifique.

L'extension Grille isométrique

L’extension Grille isométrique

Comme pour les code-barres, tous les générateurs de grilles ont été regroupés dans Extensions>Rendu>Grilles.

Découpage matriciel

Une extension très demandée, permettant de découper une image matricielle directement dans Inkscape (Extensions>Images matricielles>Rogner). Bon, ce n’est pas très sexy (l’interaction entre les extensions et l’espace de travail étant assez limitée), mais au moins, on peut le faire.

Extraction du texte

Accessible depuis Extensions>Texte>Extraire, cette extension analyse le contenu du dessin et en extrait, dans une boîte de dialogue, les éléments de type texte.

L'extension Extraction du texte

L’extension Extraction du texte

Ajustement des couleurs

Il est désormais possible de modifier les paramètres TSL de toute une sélection, fond et contour compris, en une seule opération grâce à la commande Extension>Couleur>Ajustement TSL. Tous les objets pourront ainsi subir une variation identique de la teinte, de la saturation ou de la luminosité, avec possibilité d’activer un calcul aléatoire pour l’un ou plusieurs de ces paramètres.

L'extension Ajustement TSL

L’extension Ajustement TSL

En vrac

  • Mise en page multicadres réalise la mise en page d’un document contenant plusieurs cadres, avec les marges, ses gouttières et ses guides.
  • Diagramme de Voronoï dessine un diagramme de Voronoï ou une triangulation de Delaunay à partir des barycentres des objets sélectionnés.
  • Remplace la police recherche et remplace une police dans le document.
  • Le menu Typographie propose un ensemble d’extensions dédiées à la création de caractères, notamment pour la préparation des calques et la conversion des glyphes.
  • Interpoler l’attribut dans un groupe applique une valeur interpolée à un attribut de la sélection.

Ça marche encore mieux !

En plus de ces nouveautés, certaines extensions ont été améliorées, tout comme le système gérant les extensions dans son ensemble.

 Numérotation des nœuds

Il est désormais possible de numéroter les nœuds d’un chemin (avec Extensions>Visualisation de chemin>Numéroter les nœuds) en choisissant le numéro du point de départ et l’incrément. Une idée donnée par un professeur qui utilise cette extension pour apprendre à ses élèves à compter. Merci à lui !

Colorer les marqueurs

L’extension Colorer les marqueurs pour les assortir au contour a été renommée et améliorée. Disponible dans le menu Extensions>Modifier le chemin>Colorer les marqueurs, elle laisse l’utilisateur choisir avec précision la couleur de fond et de contour des marqueurs, tout en conservant la possibilité d’hériter des caractéristiques de l’objet.

L'extension Colorer les marqueurs

L’extension Colorer les marqueurs

Des améliorations significatives ont été apportées par ailleurs dans le logiciel pour faire en sorte que les marqueurs puissent hériter automatiquement de la couleur de l’objet. Mais nous reviendrons là-dessus dans un prochain article…

Édition du 13 novembre 2012 : l’implémentation de l’héritage automatique introduit actuellement, dans la version en cours de développement, une régression empêchant le bon fonctionnement de cette extension. Elle risque donc d’être supprimée en 0.49.

Système de gestion des extensions

Deux améliorations notables ont été apportées au code commun à l’ensemble des extensions. Tout d’abord, les développeurs ont maintenant la possibilité d’utiliser des curseurs pour faciliter la sélection des valeurs dans les extensions. Pour l’instant, seule l’extension Ajustement TSL profite de ce changement, mais nous verrons plus tard que les nouveaux filtres SVG prédéfinis paramétrables utilisent pratiquement tous ce nouvel objet.

Les nouveaux curseurs dans l'extension Ajustement TSL

Les nouveaux curseurs dans l’extension Ajustement TSL

Notez que les développeurs d’Inkscape ont été bien inspirés d’adapter le code des curseurs de Gimp 2.8, améliorant ainsi l’ergonomie des contrôles et la cohérence visuelle entre les deux applications. Bon pour tout dire, le changement n’a pas encore été diffusé officiellement dans le dépôt de développement, mais il y a de fortes chances que ce ne soit qu’une question de jours…

Moins visible, la seconde modification concerne la contextualisation des chaînes de caractères, qui peut s’appliquer désormais aux valeurs des extensions. Concrètement, cela aide les traducteurs a adapter les traductions au plus près du contexte. Ainsi, une chaîne données (dans le code en anglais) pourra être traduite différemment selon l’endroit où elle se trouve dans l’interface. Cette contextualisation a été très fortement améliorée dans Inkscape 0.49 en général, et dans les extensions en particulier.

Conclusion

C’est tout pour notre petit aperçu des extensions. Rien de révolutionnaire, mais quand même des petites choses bien pratiques.

Ah, si : Inkscape ne va pas tarder à passer en phase de gel des fonctionnalités, et c’est le meilleur moment pour tester et détecter les nouveaux défauts ou les régressions. Si vous souhaitez aider le projet ou juste voir à quoi ça ressemble, n’hésitez pas à compiler le code source du trunk, ou, si vous êtes sous Windows, à télécharger un paquet zippé (à peu près à jour). Tout commentaire, encouragement ou rapport de défaut sera plus que bienvenu !

9 réflexions au sujet de « Nouveautés Inkscape 0.49 – les extensions »

  1. Ping : Nouveautés d’Inkscape 0.49 | Les News de Polysculpt

  2. Merci Jazzinico,
    Voilà des infos intéressantes. Vivement que je puisse utiliser cette nouvelle version.

    Je suis sous Ubuntu 12.04 et à plusieurs reprises, après une mise à jour de Ubuntu, je ne sais plus, suitement et sans intervention de ma part, imprimer en couleur (samsung CLP-315) alors que mon autre laser mono (samsung ml-1670) continue de fonctionner correctement.

    Je vais donc profiter pour installer Inkscape en-dehors de Ubuntu pour voir.

    A+

  3. Bonjour,

    nouvelle ou plutot ancienne nouvelle, car nous sommes en avril et je suis très impatient de tester la version 0.49. Je travaille ou du moins j’essaie de travailler quand le programme veut bien (v 0.48.4). Je suis désespéré de lire sans cesse « microsoft visual c++ a planté et inkscape doit fermer ». J’espère vraiment qu’il vont apporter une amélioration significative au niveau de la stabilité du prog. On peut vraiment rien faire avec quand il bug sans cesse ! Au passage, si vous avez une solution pour résoudre ce problème, je suis preneur.

    • Bonjour,

      La sortie était prévue pour le début d’année, mais nous avons rencontré un certain nombre de régressions bloquantes qui risquent de nous retarder quelque peu…
      (voir https://bugs.launchpad.net/inkscape/+bugs?field.tag=blocker).
      Plus de la moitié des problèmes qui restent à traiter sont liés au nouveau moteur Cairo, et certains devront être soit corrigé dans Cairo (avec encore du délai pour que les distributions soient à jour) soit sous forme de contournement dans Inkscape (mais la seule personne capable de le faire termine une thèse et est assez peu disponible…).
      Il faudra donc s’attendre (sauf bonne surprise) à plusieurs mois de retard, et sans doute à une 0.48.5 pour patienter.

      En attendant, des versions de développement sont disponibles à l’adresse ftp://download.tuxfamily.org/inkscape/. Même si ce n’est pas encore parfait (en particulier sur la qualité de l’exportation, voir les défauts bloquants mentionnés plus haut), et qu’il reste quelques régressions (dont des plantages dans les extensions), vous pourrez au moins voir les évolutions apportées.

      En ce qui concerne les plantages « Visual C++ », certains d’entre-eux sont corrigés en version de dev., mais d’autres non. Vous pouvez consulter la liste des défauts connus relatifs à ce sujet à l’adresse https://bugs.launchpad.net/inkscape?field.searchtext=Microsoft+visual+c%2B%2B+runtime+library&search=Search

      Bon tests !

      • Bonjour merci de votre réponse.
        J’ai remarqué pas mal de visual c+ installé sur ma machine, la 205, 2008 et 2010, qui plus est en version 86 et 64 bits.
        Je me suis dit, tiens peut etre un conflit entre les différente version, j’ai donc désinstallé la 2005 et 2008 et réinstallé proprement la 2010, mais le problème persiste

        Sauriez-vous me dire si inkscape 0.48.4 travaille avec la version visual c++ 2005,2008 ou 2010 et en 32 ou 64 bites, svp ? et pour la version 0.49 ce sera quel v. c++ à utiliser ?
        Merci

        • Bonjour,

          Vous n’avez pas besoin d’avoir Visual C++ sur votre machine, vu qu’Inkscape embarque avec lui une dll contenant le runtime qui va bien. Pour être plus précis, deux fichiers (ne me demandez pas pourquoi…) : msvcr70.dll (7.0.9064.0) et msvcr71.dll (7.10.3052.4). Ils ne sont plus tout jeunes, mais en général ça fonctionne correctement. D’autre part, Inkscape n’est disponible (dans sa version Windows) qu’en 32 bits. Une expérimentation est en cours pour offrir un installeur spécifique en 64 bits, mais il reste encore pas mal de travail.

          • Merci de vos précisions !

            Si inkscape tourne sans le visual c+, d’autre application en dépendent. Toutefois, je ne comprends pas pourquoi il plante, puisque vous mentionnez qu’il travail sans le c++.
            Je vais faire une recherche sur le pc, voir si je dispose de ces dll et tenter de désinstaller le microsoft visual !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *