Le point sur Art of Illusion, la version 3.0 en approche

logo

Art of Illusion est une suite de modélisation, d’animation et de rendu d’images de synthèse entièrement écrit en Java. Malgré cela, ses performances sont très bonnes, et le logiciel a ses aficionados de longue date. Ces derniers temps, le logiciel était plutôt discret dans nos actualités.

interface de AoI

Mais Peter Eastman, le père du projet, a récemment mis à disposition une version « early access » 1 de la version 3.0 avec pour améliorations l’ajout de boutons de contrôle pour jouer les animations directement depuis la fenêtre principale. Les performances dépendent de beaucoup de facteurs (complexité de la scène, nombre de vues, mode de rendu, etc.) mais la fonction se révèle assez utile. Par ailleurs, le script de création de texte a été converti en outil de modélisation plus robuste, rapide et avec une interface plus agréable que précédemment, même si pour l’instant tous les caractères de toutes les fontes ne sont pas encore supportés. Les vues 3D proposent maintenant des rotations de type « turntable » (table tournante).

S’en est suivi une version « early access » 2 annonçant le support du langage de script Groovy, même si Beanshell n’est pas mis à l’écart pour autant. Groovy étant compilé en Java bytecodes, le gain de performance à l’exécution est de l’ordre du facteur 50 ou 100, rendant scriptables des fonctionnalités qui nécessitaient auparavant impérativement l’écriture d’un greffon. Le moteur de rendu a également été isolé, de sorte à ce qu’il puisse être utilisé facilement par des applications tierces au travers d’une API simple.

Les projets futurs ne sont pas clairement établis. Autant la branche 2.9 s’était concentrée sur l’interface, autant Peter souhaiterait injecter de nouvelles fonctionnalités dans son logiciel qui, il faut le dire, prend un certain retard comparé à un logiciel comme Blender. Un focus sur l’animation ou les simulations physiques plairaient à Peter, mais si le moteur de rendu est complet, il est un peu lent et la voie de l’accélération des calculs par GPU semble être celle à suivre. Peter ne se sent toutefois pas d’opérer cette énorme fonctionnalité, et considère l’usage de moteurs de rendu tiers, comme le moteur OptiX de Nvidia, mais il souligne que celui-ci n’est malheureusement pas Open Source. Les discussions sont ouvertes, et le futur de Art of Illusion se dessine maintenant 🙂

Liens utiles:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *