Inkscape – Réalisez votre propre Carte de Voeux

1. Définition de l’espace de travail.

Lancez une session d’Inkscape.

Le format de page par défaut est le A4, ce qui convient assez mal à une petite carte de vœux. Nous allons modifier ce format pour avoir du A6 (105 x 148 mm), orientation paysage, un peu comme une carte postale. Pour cela, aller dans le menu Fichier -> Préférences du Document (ou utilisez la combinaison Maj + Ctrl + D ). Dans l’onglet Page, modifier le paramètre Taille du canevas à A6. De même, dans le paramètre Orientation du canevas, choisissez Paysage. Optionnellement, dans l’onglet Grille, cochez l’option Afficher la grille. Vous pouvez maintenant fermer la fenêtre.

Au besoin, utilisez la touche 5 du pavé numérique pour afficher la page entièrement et le plus grand possible sur le canevas; pour bascule en affichage plein écran/affichage normal, utilisez la touche F11. La combinaison Ctrl + la molette de la souris ou les touches + ou – permettent de zoomer puis la combinaison de la touche Maj + la molette de la souris permet de déplacer le dessin dans la fenêtre.

Figure 02 : définition du format de notre carte.

2. Définition du fond.

Pour faciliter la gestion du projet, nous nous efforcerons à créer un nouveau calque pour chaque nouvel élément entrant dans la composition. Pour l’instant, nous nous contentons de renommer l’unique calque par défaut. Nous utilisons le menu Calque -> Renommer le calque et nous écrivons Fond, par exemple, dans la boîte de dialogue qui apparaît. Une autre méthode pour atteindre les calques et leurs paramètres est de faire afficher la fenêtre des calques par la combinaison des touches Ctrl + Maj + L. Puis, dans la fenêtre qui s’affiche, le calque courant voit son nom surligné. Un click sur le nom et on a directement accès au nom que l’on peut modifier.

Maintenant, utilisons l’outil Créer des rectangles et des carrés (touche F4 ou R ) pour dessiner un cadre à peu près centré sur le canevas, avec une marge constante. Utilisez le magnétisme sur la grille pour vous aider à dessiner.

Appelez la boîte de dialogue Remplissage et contour Icône Inkscape - Bouton pour Dialogue Contours/remplissage/couleur (combinaison des touches Ctrl + Maj + F) et dans l’onglet Remplissage, modifiez la couleur du fond. Par exemple, choisissez R = 0, V = 0 et B = 255 pour obtenir un fond bleu. Vérifiez que le curseur Opacité globale soit bien à 1,000 tout en bas de la boîte. De même, dans l’onglet Remplissage du contour, choisissez R = 0, V = 0 et B = 0 pour obtenir une bordure noire. Les prochains objets créés, quels qu’ils soient, auront les mêmes couleurs de contour et de remplissage, mais vous pourrez les modifier à discrétion.

Figure 03 : Remplissage et contour, une boîte de dialogue que vous utiliserez souvent !

3. Décorer le fond.

Pour égayer notre carte de vœux, nous allons ajouter quelques étoiles. Pour bien séparer ces éléments des autres, nous créons un nouveau calque grâce au menu Calque -> Ajouter un calque Icône Inkscape - Ajouter un calque (ou la combinaison des touches Crt + Maj + N) et, dans la boîte de dialogue qui apparaît, nous nommons ce nouveau calque Etoiles. (Dans la fenêtre de gestion des calques, nous pouvons ajouter un calque en cliquant sur le bouton avec la petite croix verte. Une fenêtre s’ouvre alors qui nous permet également de nommer le calque). Par défaut, le nouveau calque sera placé au-dessus du calque actif.

Nous utilisons maintenant l’outil Etoiles Icône Inkscape : Outil Polygone/Étoile (la touche * du clavier ou du pavé numérique ou bien la combinaison des touches Maj + F9) pour en poser quelques-unes de-ci de-là. Avec l’outil activé, utilisez le bouton gauche de la souris pour définir le centre, puis sans relâcher, glissez la souris pour dimensionner l’étoile et/ou lui donner une position angulaire.

Figure 04 : l’outil Étoiles en action.

Appelez à nouveau la boîte de dialogue Remplissage et contour (Ctrl + Maj + F) et dans l’onglet Remplissage, modifiez la couleur du fond. Par exemple, choisissez R = 191, V = 191 et B = 64 pour obtenir un fond jaune pâle. Comme précédemment, vérifiez que le curseur Opacité globale soit bien à 1,000 tout en bas de la boîte. Après avoir fermé la boîte de dialogue, disposez quelques nouvelles étoiles un peu partout – attention à ne pas surcharger votre travail – , comme précédemment, elles auront les mêmes couleurs que nous pouvons modifier à souhait.

Deux poignées apparaissent sur le contour de l’étoile. L’une sert à régler les dimensions extérieures de l’étoile ainsi qu’à modifier l’inclinaison des branches par rapport aux rayons, l’autre règle la profondeur des branches de l’étoile et à contrôler la rotation de l’étoile toute entière.

Figure 05 : un fond étoilé en guise de carte de vœux.

Enfin, utilisez l’outil Sélectionner et Transformer des objets (combinaison de touches Ctrl + Maj + M), et créez une boîte encadrant toutes les étoiles pour les sélectionner. Utilisez ensuite le menu Objet-> Grouper Icône Inkscape - Outil : Grouper (combinaison de touches Ctrl + G) pour qu’elles soient réunies en une seule entité.

À ce stade, si vous souhaitez encore déplacer, modifier, supprimer, ajouter une étoile composant le groupe que vous venez de former, un double-clique sur une des étoiles et vous entrez dans le groupe, sans devoir dégrouper. Vous avez alors accès à chacun des éléments du groupe d’étoiles. Un clique à l’extérieur du groupe, du dessin et vous refermez le groupe d’étoiles.

4. Ajouter le texte principal.

Créez un nouveau calque que vous nommez cette fois Texte central.

Activez l’outil Créer et éditer des objets texte Icône Inkscape - Dialogue : Texte et Fontes (La touche F8 ou T); dessinez une boîte rectangulaire occupant à peu près l’espace entre les étoiles, et dans le cadre, tapez votre texte, par exemple: Bonne et heureuse année 2006.

Remarque : En fonction de la police que vous utiliserez, les caractères accentués apparaîtront convenablement ou non.

Affichez la boîte de dialogue relative au texte : Texte -> Texte et police (Combinaison des touches Ctrl + Maj + T). Dans la fenêtre, choisissez une police de caractères d’allure un peu festive (par exemple, Indigo Joker, livré en standard avec la Mandriva 2005, mais non accentuée) et spécifiez une Taille de police de 28. Appliquez et fermez la boîte de dialogue. Si la boîte rectangulaire dessinée n’est pas assez grande pour contenir le texte, utilisez à nouveau les outils Texte (combinaison des touches Ctrl + Maj + T), cliquez avec le Bouton Gauche de la souris sur le texte tronqué, puis servez-vous du diamant en bas à gauche de la boîte d’encadrement pour le redimensionner de sorte que le texte soit entièrement visible. Notez que seul le cadre est redimensionné.

Revenez à l’outil Sélectionner et transformer des objets (Ctrl + Maj + M). Grâce à lui, recentrez le texte et redimensionnez-le en utilisant la poignée du coin inférieur droit. Cette fois-ci, le texte est redimensionné en même temps que la sélection.

Cliquez une nouvelle fois sur la sélection : les poignées changent de forme, pour permettre la rotation du bloc de texte. La croix blanche au milieu symbolise le point de pivotement de la figure (Ce point peut être déplacé – même en-dehors de l’objet – pour contrôler la rotation de l’objet). En attrapant une poignée dans un coin, la figure entière peut être tournée. En attrapant une poignée sur un côté, le texte est incliné – ou plutôt l’objet (les objets, le groupe d’objets) contenu dans la boîte englobante est « écrasé » comme un parallélogramme : les deux côtés opposés restent parallèles. Attrapez la poignée du côté droit et essayez jusqu’à obtenir l’inclinaison souhaitée. Utilisez à nouveau le Bouton Gauche pour revenir au mode de déplacement et, si nécessaire, recentrez le texte.

Figure 06 : usage très conventionnel de l’outil Texte.

 

Remarque : Problème avec les polices « creuses ».

Il n’est pas possible de remplir les polices « creuses » avec la couleur de votre choix, elles sont forcément transparentes en leur centre, et seul le trait de dessin peut être coloré. Il y a toutefois une astuce, longue à mettre en œuvre mais efficace. Créez un nouveau calque, et copiez/collez-y dedans le texte principal. Pour plus de commodité, masquez tous les autres calques. Convertissez le texte en chemin : Chemin -> Objet en chemin Icône Inlscape - Outil Objet en Chemin (Combinaison des touches Ctrl + Maj + C).

Figure 07 : après conversion, le chemin en cours d’édition.

Ceci étant fait, chaque lettre est éditable comme un chemin. Zoomez successivement sur chaque lettre, puis sélectionnez et supprimez les nœuds internes du chemin.

Figure 08 : le chemin interne a été détruit.

Appelez ensuite la boîte de dialogue Remplissage et contour (Ctrl + Maj + F) pour en changer la couleur.

Réactivez ensuite les autres calques, puis déplacez celui-ci pour qu’il coïncide parfaitement avec le texte d’origine. Au besoin, utilisez les options Monter le calque Icône Inkscape : Monter le Calque d'un niveau (Ctrl + Maj + PgUp) et Descendre le calque Icône Inlscape - Bouton Descendre le calque d'un niveau (Ctrl + Maj + PgDn) du menu Calque Icône Inkscape - Dialogue : Calques (ou les boutons avec les flèches dans la fenêtre des calques) pour que le fond du texte soit visible, sans masquer le texte lui-même.

Figure 09 : le fond de texte et le texte d’origine, superposés. L’illusion est parfaite !

5. Texte de vœux.

L’outil Texte présente quelques particularités intéressantes que nous allons découvrir maintenant.

Commencez par créer un nouveau calque, et nommez-le par exemple Texte vœux. Utilisez successivement les outils Créer des rectangles et des carrés (la touche F4 ou R) et Créer des cercles, des ellipses et des arcs Icône Inkscape - Bouton Dessiner Ellipse/Cercle (la touche F5 ou E) : dans le coin supérieur droit, insérez un rectangle puis une ellipse verticale qui se chevauchent légèrement.

Figure 10 : la forme de notre texte à venir, constitué d’un rectangle et d’une ellipse.

Nous allons réaliser une opération booléenne, c’est-à-dire demander à Inkscape de soustraire la forme de l’ellipse à celle du rectangle. Sélectionnez donc le rectangle, puis ajoutez l’ellipse à la sélection (en maintenant la touche pressée). L’ordre de sélection des objets a son importance : le premier sélectionné est l’objet de référence, le second est celui qui sera soustrait du premier. Ensuite, allez dans le menu Chemin pour ordonner l’opération booléenne: Chemin -> Différence Icône Inkscape : Outils booléen Différence (combinaison des touches Ctrl + –).

Figure 11 : les mêmes formes après opération booléenne.

Expérimentons maintenant une nouvelle façon d’ajouter du texte. Comme précédemment, appelez la boîte de dialogue Texte (Ctrl + Maj + T) et dessinez la boîte de texte au niveau de la forme. Dans l’onglet Police, choisissez une Famille de police un peu plus formelle: URW Chancery L, par exemple, et une Taille de police = 22. Puis, dans l’onglet Texte, tapez : Nous vous souhaitons tous nos meilleurs vœux pour l’année à venir… Maintenant, sélectionnez le texte, et aller dans le menu Texte -> Désencadrer (Maj + Alt + W). Ajoutez la forme à la sélection (toujours en maintenant appuyée la touche ), allez à nouveau dans le menu Texte et enfin choisissez la fonction Encadrer (Alt + W). Le texte est redistribué à l’intérieur de la forme.

Figure 12 : le texte occupe la forme tout en respectant ses limites.

La mise en couleur de ce texte se fera en deux temps. Tout d’abord, avec le texte seul sélectionné, utilisez l’outil en forme de pipette Icône Inkscape - Outil Pipette (touche F7 ou D) : Capturer des couleurs moyennées depuis l’image (Clique gauche et glisser), et cliquez au centre d’une des étoiles jaunes pour en récupérer la couleur exacte: le texte en prend instantanément la couleur (euh … avec un léger temps de calcul tout de même) ! Ensuite, sélectionnez la forme d’origine, appelez la boîte de dialogue Remplissage et contour (combinaison de touches Ctrl + Maj + F), et modifiez la valeur d’Opacité globale à 0,000, pour la faire disparaître totalement.

En procédant exactement de la même manière avec deux rectangles, dont vous ferez tourner l’un d’eux sur lui-même de sorte que la forme, après opération de différence (combinaison des touches Ctrl et –), soit un rectangle biseauté, insérez en bas de la carte le reste de votre texte: Bonheur, Prospérité… et surtout la Santé!!!. Nous ne vous aidons pas plus, à vous de parvenir au résultat suivant. 🙂

Figure 13 : ce n’est tout de même pas si difficile à réaliser, n’est-ce pas ?

6. Dessiner le gui.

Nous n’avons jusqu’à présent utilisé que des formes géométriques pré-définies, mais nous pouvons nous essayer à un dessin plus libre, en illustrant une branche de gui : cette plante aux feuilles arrondies parasite certains arbres et donne des fruits en forme de petites boules blanches en grappe. C’est cette forme de gui, plus simple, que nous allons illustrer sur notre carte.

Activez à nouveau l’outil Créer des cercles, des ellipses et des arcs . Pendant les opérations à venir, maintenez la le bouton gauche maintenu + la touche Ctrl pour créer des objets de ratio entier. Créez trois boules, disposées en grappe, lse recouvrant en partie l’une et l’autre. Appelez maintenant la boîte de dialogue Remplissage et contour et donnez une couleur blanche aux fruits (onglet Remplissage, R = 255, V = 255 et B = 255). En revanche, laissez le contour noir (onglet Remplissage du contour, R = 0, V = 0 et B = 0). Retournez à l’outil Sélectionner et transformer des objets Icône Inkscape - Outil de sélection/transformation d'objet, puis réordonnez les trois boules blanches grâce aux icônes Descendre la sélection d’un cran Icône Inkscape - Bouton Descendre la sélection d'un niveau (PgDn) et Monter la sélection d’un cran Icône Inkscape - Bouton Monter la sélection d'un niveau (la touche PgUp). Sélectionnez enfin les trois boules, et utilisez la combinaison (combinaison de touches Ctrl + G) pour grouper les fruits.

Figure 14 : et voici trois jolies petites boules blanches …

Nous allons maintenant utiliser l’outil Tracer des courbes de Bézier et des segments de droite Icône Inklscape - Outil : Dessiner chemin (combinaison des touches Maj + F6 ou B) pour dessiner le profil de la tige. Nous essaierons de ne pas créer trop de nœuds, et de terminer sur le nœud d’origine pour clore le chemin et désactiver l’outil. Grâce à la boîte de dialogue Remplissage et contour , donnons une couleur verte aux feuilles (onglet Remplissage, R = 0, V = 99, G = 0) et laissons le contour noir (onglet Remplissage du contour, R = 0, V = 0, B = 0).

Figure 15 : … une tige …

Le même outil va être utilisé pour tracer le profil de la feuille, à nouveau avec un minium de nœuds, et en terminant sur le nœud d’origine – vous indiquant par un changement de sa couleur lorsque vous serez exactement au-dessus avec le curseur – que vous pouvez clore, fermer le chemin de la feuille. Peu importe si la forme est un peu ratée; grâce à l’outil Éditer les nœuds ou les poignées de contrôle d’un chemin Icône Inlkscape - Outil : Éditeur de noeuds (la touche F2 ou N), vous pouvez cliquer sur un nœud; le nœud sélectionné et les nœuds adjacents deviennent éditables. Des poignées apparaissent avec à leur extrémité un petit cercle coloré apparaissent : ce sont les poignées de Bézier. En les déplaçant, vous pouvez contrôler les tangentes de la courbe au chemin, et donc la courbure des bords de la feuille: nœud par nœud, poignée par poignée, vous façonnez finement votre feuille.

Normalement, la feuille est créée avec les mêmes options de Remplissage et contour que la tige. Si ce n’est pas le cas, utilisez l’outil en forme de pipette comme précédemment pour attribuer à votre feuille les mêmes couleurs que la tige.

Figure 16 : … et une feuille, une …

Activez l’outil Sélectionner et transformer des objets et sélectionnez la feuille, puis copiez-la et collez-la (combinaison de touches Ctrl + C puis Ctrl + V . Ces deux commandes provoquent la copie de l’objet sélectionné et le dépose où se trouve le curseur. Une seconde possibilité de copier la feuille sélectionnée est la combinaison des touches Ctrl + D qui duplique l’objet sélectionné sur son propre emplacement. La copie se trouve exactement au-dessus de l’original.). Utilisez maintenant les icônes Retourner les objets sélectionnés horizontalement Icône Inkscape - Outil Retournement horizontal (la touche H) et Retourner les objets sélectionnés verticalement Icône Inkscape - Outil Retournement vertical (la touche V), puis déplacez la feuille retournée de l’autre côté des fruits. Enfin, sélectionnez les feuilles, les fruits et la tige, et groupez-les sous une même entité, grâce à la combinaison des touches Ctrl + G.

Figure 17 : … et notre gui enfin complet !

Copiez et collez cette nouvelle sélection. Faîtes-la pivoter, au besoin retournez-la horizontalement (la touche H) comme précédemment et/ou verticalement (la touche V ) pour orienter le nouveau gui comme souhaité. Déplacez-le dans un autre coin libre de la carte.

Figure 18 : et voilà une carte, déjà bien sympathique !

7. Touche finale : retoucher le fond.

Nous en avons théoriquement terminé avec notre création mais nous allons mettre en œuvre un dernier outil qui pourra s’avérer utile pour vos propres expérimentations et compositions. Sélectionnez maintenant le cadre bleu qui sert de fond à votre carte. Appelez la boîte de dialogue Remplissage et contour et, dans l’onglet Remplissage, choisissez Dégradé radial Icône Inkscape - Outil Dégradé radial. (Dégradé se dit en anglais : gradient) Cliquez sur Éditer pour changer les couleurs; le dégradé est défini entre différents points appelés stop et qui sont numérotés. Nous allons les modifier successivement. Pour le premier stop (celui sélectionné par défaut), mettez A=0, et pour le stop suivant, mettez A=255. Vous pouvez maintenant fermer l’Éditeur de dégradés ainsi que sa boîte de dialogue.

Figure 19 : la même carte, avec un dégradé central …

Le dégradé est assez réussi mais il est possible de le régler plus finement. Avec le fond toujours sélectionné, utilisez l’outil Créer et éditer des dégradésIcône Inkscape - Outil Créer/Modifier Dégradé (combinaison des touches Ctrl + F1 ou G) : des curseurs de contrôle apparaissent. Celui qui se trouve à l’intersection des deux segments permet de centrer le dégradé. Déplacez-le vers le centre du texte. Saisissez maintenant la poignée horizontale, et orientez-là pour qu’elle soit approximativement parallèle au texte principal. Optionnellement, vous pouvez allonger chacune des deux branches pour le contrôle la forme du dégradé selon que vous la souhaitiez elliptique ou circulaire.

Figure 20 : … et avec le dégradé en cours d’édition !

En conclusion.

Au terme de ce didacticiel, vous devriez désormais savoir comment forcer d’une texte à remplir une forme particulière, à dupliquer des objets vectoriels et à les retourner horizontalement ou verticalement, mais aussi à les empiler dans un ordre particulier et à les grouper. Côté mise en couleurs, la boîte de dialogue Remplissage et contour est désormais plus familière, ainsi que les outils pipette et édition des dégradés. Vous devriez donc être plus à l’aise pour vous lancer dans vos futures compositions.

 


Liens Site officiel d’Inkscape: http://www.inkscape.org

Merci à Diamond Editions pour son aimable autorisation pour la mise en ligne de cet article, initialement publié dans Linux Pratique N°33

Olivier Saraja – olivier.saraja@linuxgraphic.org

Corrections par PapyOctet le 20/06/2010


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *