Comparatif GIMP / Photoshop – 3/7

Troisième épisode de notre comparatif entre GIMP 2.8 et Photoshop CS 5.5, un peu en retard (la faute à la torpeur de l’été).

Retrouvez la première et la deuxième partie du comparatif.

Table des matières

Pipette à couleur, fenêtre d’information sur la couleur

Photoshop GIMP Avantage
Outils/Outil d’échantillonage de couleur (F8 ou Fenêtre/Fenêtre d’informations)
http://download.tuxfamily.org/linuxgraphic/wp//2013/07/gimpvsps_img-008-010.png
http://download.tuxfamily.org/linuxgraphic/wp//2013/07/gimpvsps_img-008-011.png
Vous pouvez identifier jusqu’à quatre couleurs prises à la pipette. Le cercle du milieu change lorsque vous vous déplacez dans l’image. C’est très pratique.
Cet outil inclut également un mini-histogramme et un panneau de navigation.
Boîte à outil/Pipette ou utilisez la fenêtre Pointeur.
J’ai vu un comparateur de couleurs similaire à celui de Photoshop mais je ne l’utilise pas (voyez la vidéo de Meet the GIMP).
NdT : la fenêtre Points d’échantillonnage permet cela. Ouvrez-la puis placez des points sur l’image : cliquez-glissez depuis l’une des règles tout en maintenant la touche Ctrl enfoncée. Du coup, l’avantage pour Photoshop n’est pas aussi net.
Photoshop

Outils de remplacement de matière

Photoshop GIMP Avantage
Outil Tampon
Outil Clonage
Équivalent

Rotation

Photoshop GIMP Avantage
Image/Rotation de l’image
Transformation ou Transformation manuelle
Outil Rotation
http://download.tuxfamily.org/linuxgraphic/wp//2013/07/gimpvsps_img-009-013.png
La fenêtre est intuitive et précise si nécessaire.
Les rotations standards se trouvent dans le menu Image/Transformer (NdT : et Calque/Transformer pour agir seulement sur le calque).
GIMP

Modification non-destructrice

Photoshop GIMP Avantage
Note : la modification non-destructrice consiste à modifier une image (par exemple, la balance des couleurs) sans altérer les pixels dans l’image. C’est une fonctionnalité indispensable si vous devez constamment effectuer des changements : vous envoyez une épreuve à votre client et ce dernier ne manque pas de demander des changements, d’où nouvelle épreuve, et ainsi de suite.
Avec Photoshop vous disposez de calque de réglage, permettant d’effectuer à peu près toutes les opérations dans des couches séparées, sans toucher à l’original, et cela fonctionne diablement bien dans CS5.
Si Photoshop est nettement en avance sur ce point, n’oubliez pas que cela ne concerne que le travail nécessitant de constants changements.
GIMP 2.6 offraient quelques opérations non-destructrices via GEGL. J’ai noté que GIMP 2.8 intègre une partie de GEGL dans le cœur augmentant ainsi les possibilités non-destructrices mais je ne connais pas tous les détails.
Je pense que Photoshop va conserver son avantage encore longtemps.
Photoshop

Réglages d’image

Photoshop GIMP Avantage
Les calques de réglage, une manière non-destructrice d’effectuer de nombreuses opérations via un panneau très pratique.
http://download.tuxfamily.org/linuxgraphic/wp//2013/07/gimpvsps_img-009-014.png
Les réglages d’image s’effectuent essentiellement via le menu Couleurs.
http://download.tuxfamily.org/linuxgraphic/wp//2013/07/gimpvsps_img-009-015.png
Toutes ces opérations altèrent le calque sur lequel elles s’appliquent.
Photoshop

Correcteur localisé / Tampon de duplication / Correcteur

Photoshop GIMP Avantage
Ces outils sont impressionnants pour copier une zone (correctrice) vers une autre (à corriger).
Dans GIMP cet outil s’appelle Clonage et se révèle très efficace (NdT : il y a également un outil Correcteur, fonctionnant comme celui de Photoshop, et un outil Clonage en perspective).
Équivalent

Analyse de contenu / Remplissage

Photoshop GIMP Avantage
Enlever un arbre sur une photo de paysage
Photoshop y parvient à merveille.
GIMP dispose d’une extension (NdT : Resynthesizer), mais pas assez efficace.
Améliorer cette extension et l’incorporer directement dans GIMP serait une bonne chose. J’ai cru comprendre que GIMP proposait cette fonction avant même Photoshop.
Photoshop

Outil découpage

Photoshop GIMP Avantage
L’outil Découpage permet aussi la rotation, ce qui est pratique. Les outils Redresser et Règle sont rapides.
La rotation suivant une ligne droite est disponible via un script (NdT : Auto rotate with a vector, mais la rotation en mode correctif est également très pratique).
L’outil Découpage propose des guides : règles des tiers, sections d’or, etc. Ainsi que les options déplacer, fixer le ratio, la taille et étendre depuis le centre.
GIMP

Objets dynamiques

Photoshop GIMP Avantage
Les objets dynamiques sont un concept de Photoshop (en quelque sorte).
L’idée est ancienne et provient des logiciels de systèmes d’information géographique. Je pense qu’ESRI a développé l’idée en 1995 avec les calques de données : un ensemble de données pouvant avoir plusieurs représentations différentes, dont vous pouvez changer les propriétés d’affichage sans toucher aux données. Une idée brillante qui a fait son chemin au sein de Photoshop avec succès.
C’est un énorme avantage pour Photoshop.
Il n’existe pas de telle fonctionnalité mais ce serait une bonne idée pour améliorer GIMP.
GIMP a le potentiel pour devenir une solution majeure pour la création artistique, mais il reste du chemin avant que ce ne soit réalisé.
Photoshop

Redimmensionner en préservant certains contenus

Photoshop GIMP Avantage
L’outil Échelle basée sur le contenu permet, par exemple sur une photo de paquebot, d’étirer l’image en émulant l’eau tout en conservant les proportions du paquebot. Cela se fait sans ajout d’extension.
L’extension Redimensionnement liquide apporte cette fonction.
Photoshop

4 réflexions au sujet de « Comparatif GIMP / Photoshop – 3/7 »

    • Oui, la séparation en épisode n’est pas très équilibrée. Dans un autre c’est GIMP qui a le dessus, mais globalement, l’auteur montre que les deux se valent.
      Mais il a plus l’expérience de Photoshop et parfois j’ai dû compléter sur GIMP des aspects qu’il n’avait pas vus.

  1. L’absence de calques de réglage est vraiment ce qui m’empêche de virer définitivement Photoshop. Autres lacunes regrettables: le mode CMJN et la profondeur 16 bits…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *