Créer des images à bords flous pour un diaporama

Petit tutoriel sur GIMP pour débutants. Vous apprendrez à ajouter des bords flous à une image. La bordure floue est placée dans un calque à part, afin de glisser différentes images au-dessous. Ainsi, vous pouvez exporter avec un bord flou chaque image insérée.

Vous pouvez récupérer le modèle XCF sur mon site professionnel.

Licence Creative Commons
Ce(tte) œuvre est mise à disposition selon les termes de la Licence Creative Commons Attribution – Partage dans les Mêmes Conditions 4.0 International et peut être conservée sur votre disque dur en suivant ce lien.

GIMP : manipulations de base

Après un aperçu de quelques outils de sélection voici deux opérations de bases que l’on réalise souvent sur les photos : corriger l’horizon lorsque le cadreur est défaillant (ou distrait) et recadrer une image. Encore un extrait vidéo du livre Solutions informatiques pour les TPE… avec des logiciels libres.

Vous me rétorquerez sans doute que ces manipulations de base pourraient être effectuées avec un logiciel de graphisme plus simple que GIMP ; en effet, mais il est aussi bon de savoir le faire avec GIMP.

Lire la suite

Les sélections avec GIMP

Le 17 juin 2014 est sorti en librairie le livre Solutions informatiques pour les TPE… avec des logiciels libres présentant toute une panoplie de logiciels libres pour gérer l’activité quotidienne d’une petite entreprise, d’une association ou d’un collectif. Il comporte un chapitre orienté graphisme intitulé Marketing : créer votre image de marque que j’ai rédigé.

La particularité de ce livre est d’exister aussi bien en version papier qu’électronique. Cette dernière est agrémentée d’une série de vidéos que je vais vous présenter ici regroupées par thèmes.

Commençons par un tour d’horizon par les sélections avec GIMP.

Lire la suite

GIMP : Détourage avec les ciseaux intelligents

Il n’y a pas de bon outil pour un bon détourage, chaque cas est différent. Voyons ici comment utiliser les ciseaux intelligents de GIMP 2.8, particulièrement efficaces lorsque le contour est lisse et net.

Le détourage consiste à tracer une sélection autour d’un élément d’une photo en vue de l’isoler et de l’utiliser à d’autres fins. Dans une prochaine vidéo nous verrons comment utiliser la sélection ainsi effectuée.

Voici les étapes décrites dans la vidéo :

  • choisissez l’outil Ciseaux intelligents dans la boîte à outils ;
  • placez des nœuds le long de la rose : il se relient automatiquement en suivant le contour ;
  • lorsque le tracé suit mal le contour, ajoutez un nœud entre les deux derniers posés et déplacez-le ;
  • Attention, vous ne pouvez déplacer ni le premier, ni le dernier nœud : en cas d’erreur, posez un nouveau nœud, ainsi le dernier ne l’est plus ;
  • effectuez la jonction avec le premier nœud et faites les derniers ajustements ;
  • transformez le tracé en sélection (lire la zone d’informations dans le bas de la fenêtre d’image).

GIMP – Créer un fond rayé

La plupart des tutoriels existants nécéssitent l’utilisation d’un motif (pattern) rayé, mais ici, nous allons utiliser des dégradés. Cette méthode permet de créer rapidement des rayures de tout angle et toute largeur, qui peuvent être réutilisées d’une fois sur l’autre.

Commençons par un exemple de dégradé :

1) Créez une nouvelle image (par exemple 800*600px ou toute taille qui vous convient, ce sera juste pour un exemple).

2) Sélectionnez un dégradé, n’importe lelquel, même le dégradé PP/AP par défaut.

3) Sélectionnez l’outil dégradé. Dans ses options, passez la Répétition à « Dents de scie », comme montré ici :

tut_grad1_fr

4) Maintenant utilisez l’outil dégradé pour tracer un dégradé court sur votre image, comme montré ci-dessous. L’angle du tracé va déterminer l’angle des rayures (perpendiculairement) et la longueur va déterminer la largeur des rayures.

tut_grad2

5) Voilà le résultat. Sur l’image de gauche, on voit un effet de pixelisation peu esthétique. Sélectionnez « Suréchantillonage adaptatif » dans les options de l’outil dégradé, et vous pourrez avoir un résultat bien plus lisse, comme à droite. :

tut_grad3

tut_grad3b

 


Même si les rayures actuelles sont dégradées, on voit qu’il est très facile d’en créer. Il suffit ensuite d’utiliser un dégradé plus adapté pour créer quelque chose l’exemple ci-dessous :

tut_grad4

6) Vous pouvez au choix télécharger le set de dégradés près à utiliser ici stripes_gradients.zip (décompressez les et placez les fichiers .ggr dans votre répertoire  ~/.gimp-2.*/gradients/ ) ou créer vos propres dégradés (lire plus bas).

Les dégradés fournis dans le set utilisent les couleurs de premier et d’arrière plan, donc pas besoin de les éditer pour changer la couleur des rayures (mais vous pouvez les éditer pour changer la largeur des bandes). Ci-dessous, quelques exemples réalisés avec diverses couleurs en premier-plan/arrière-plan (et aussi différentes valeurs de « Forme » : Linéaire, Radial et Spirale)

tut_grad_examples

7) Pour créer vos propres dégradés, vous voudrez peut-être jeter un coup d’œil à cette page : http://manual.gimp.org/fr/gimp-gradient-dialog.html.

Créer un dégradé spécifique pour obtenir des rayures :

Utilisez le bouton « Créer un nouveau dégradé » au bas du dialogue de la liste des dégradés (Ctrl+G), cela va ouvrir l’éditeur de dégradés. Le dégradé par défaut est noir et blanc.

Faites un clic-droit dessus et sélectionnez « Couper le segment en son point médiant« .

Puis cliquez sur la partie gauche de la barre du bas (celle avec les triangles) afin de sélectionner le segment gauche. Faites un clic-droit et choisissez « Type de couleur gauche > Couleur de premier plan« . Faites de même pour le « Type de couleur droite« , de façon a avoir un segment uni.

tut_grad6

Sélectionnez le segment droit (clic sur la droite de la barre du bas), et faites de même pour les Type de couleur gauche et droite, mais en choisissant Couleur d’arrière plan cette fois.

On obtient 2 zones de couleurs unies. Il reste juste à déplacer les triangles du bas pour changer la largeur respective des zones selon l’effet désiré.

Vous avez maintenant un simple dégradé en 2 couleurs, qui peut être modifié et utilisé pour remplir des zones d’images et obtenir divers effets. Pour l’image qui se trouve en haut du tutoriel, j’ai simplement ajouté des rayures noires et blanches sur un nouveau calque, en mode « Superposer », de façon à ce que l’image colorée de base soit toujours visible.

 


Aurore D.

2009 (relecture: 2010)

GIMP – Créer un effet de feu

Créer un objet texte

Un logo se réalise très facilement dans GIMP puisqu’il s’agit d’une fonction de base du logiciel.

Choisir Xtns -> Script-Fu -> Logo -> Glowing Hot

Conserver les paramètres par défaut, les couleurs et la fonte « Slogan » étant suffisamment évocatrices de feu (mais il va de soi que n’importe quel autre type de logo aurait fait l’affaire : essayez donc !)

Entrer le texte « Flammes », valider par OK. (voir Figure 1)

fig1_9a

Éliminer les éléments inutiles

Nous voulons un fond transparent pour intégrer le texte dans une autre image. Il faut donc supprimer le fond noir :

Clic droit sur l’image ->Layers -> Layers & channels

Selectionner le calque Background
Le supprimer en cliquant sur le X de la boite de dialogue.

Fusionner les calques restants

Clic droit sur l’image -> Layers -> Merge visible layers
Puis clic droit sur l’image -> Edit -> Copy
L’objet-texte est dans le presse-papier, prêt à être collé :

fig11_9a

Préparer un fond dégradé

L’objet-texte ayant une dimension approximative de 560×200, il font donc créer une image capable de l’accueillir:
File -> New >Width 600 >Height 300 >RGB >Background ->OK
La nouvelle image arrive avec un fond blanc que l’on va peindre en dégradé Noir/Jaune
Le noir étant déjà disponible, il faut remplacerle blanc par un jaune:
Clic sur le blanc, puis entrer dans la palette les valeurs R255/G148/B0 ->OK
Double clic sur « Fill with a color gradient ».
L’option par défaut doit être Gradient Linear; si ce n’est pas le cas, la sélectionnerr.
Tracer sur le fond blanc une verticale de bas en haut.
Le fond blanc est remplacé par le dégradé (voir étape 2)

fig2_9a

Mettre l’objet-texte dans l’image « dégradé »

Clic droit sur l’image-> Layers-> Layers & channels-> New Layer->
Layer Name: Texte-> OK
Par défaut ce nouveau calque est le calque actif
Minimiser la boite de dialogue (ou la fermer)
Activer l’image « dégradé » puis Clic droit sur l’image -> Edit -> Paste
Positionner l’objet-texte au bas de l’image (dans la zone sombre)
Le déselectionner (voir étape 3)

fig3_9a

Préparer l’effet de feu

Il faudra deux calques pour cela: l’un pour obtenir la forme des flammes, l’autre pour réaliser la couleur par combinaison avec le précédent.

Produire la forme des flammes

Créer un calque « Feu1″
Coller l’objet-texte en le positionnant sur le 1° texte.
Le calque « Feu1″ étant toujours actif,
activer Keep Trans (afin de préserver la transparence)
puis sélectionner un jaune très pâle R251/G247/B128 et une brosse ronde de 19×19 par
Files -> Dialogs -> Brushes
Badigeonner le calque « Feu1″. Du fait de l’option Keep Trans, seul le texte est peint
Désactiver Keep Trans quand le badigeonnage est terminé.
Déformer le texte de « Feu1″ par:
Filters -> Distords -> Shift -> Shift verticaly ->Shift Amount :50 -> OK
Filters -> Distords -> Waves -> Amplitude 12 -> Phase 0 -> Waveheight 50 -> OK

A ce moment de la déformation, les contours son trop nets pour des flammes. (Voir Figure 4_1)

fig41_9a

Il faut donc les flouter par:
Filters -> Blur -> Gaussian Blur (RLE) -> Blur radius 5 -> OK
Filters -> Blur -> Motion Blur -> Linear -> Lenght 5 -> Angle 45 -> 0K
(voir Figure 4_2)

fig42_9a

Produire la couleur des flammes

Copier le calque « Feu1″ (le calque doit être actif)
Créer un calque « Feu2″ Coller les flammes de « Feu1″ sur ce calque
Activer Keep Trans, le peindre en rouge R247/G79/B56
Changer le mode de mélange des calques: selon la couleur désirée des flammes, on pourra choisir le mode : screen, overlay, lighten only ou color. (voir Figure 5). Dans l’exemple présent, on a choisi le mode « overlay »

fig5_9a

Peaufiner : Positionner l’objet-texte

Faire remonter le calque « Texte » au premier plan dans la boite de dialogue Layers & channels (voir Figure 6)

fig6_9a

Créer les cendres

Activer le calque « Background »
Script-Fu -> Decor -> Lava (conserver les valeurs par défaut> -> OK
Un calque « Lava Layer » est créé automatiquement juste au-dessus du calque « Background »
Le mélanger en mode Color
Aplatir l’image par Layers -> Flatten Image (voir Figure 7)

fig7_9a

Changer les couleurs

Les flammes peuvent paraître trop pâles (affaire de goût).
On peut les modifier en jouant sur le contraste et la couleur elle-même par:
Images -> Colors -> Color Balance -> Preserve luminisity -> Red 80 Yellow -40 Magenta10
Images -> Colors -> Brightness-Contrast -> Contrast 40 -> Brightness -20 (voir Figure 8)

fig8_9a

Conclusion

Au delà de l’effet spectaculaire et anecdotique, on peut se demander quelle est l’utilité de cette manipulation. L’image Exemple.jpg constitue une réponse. Il s’agit d’un projet d’illustration de dépliant pour un cours de danse. La silhouette de la danseuse est l’incrustation, passée à la moulinette chromatique, d’une photographie d’affiche de Sylvain Landry. Avec permission.


André Pascual

andre.pascual chez linuxgraphic.org

Cet article a été publié sur Linuxgraphic en juin 2000.

GIMP – Créer un feu d’artifice

1. Préparation de l’image

Pour commencer, créez un nouveau document, (au moins en 800*600, histoire d’avoir de la place) et remplissez le fond de noir. 

Faites un clic droit sur l’image, ou utilisez les menus en haut de l’image, et allez dans Filtres > Ombres et Lumières > Éblouissement graduel.

Cet effet est en général utilisé pour simuler l’éblouissement dû au soleil sur une photographie ou une image. Ici, l’astuce va consister à personnaliser ces éblouissements pour leur donner une forme de feu d’artifice explosant.

2. Création des feux

Dans la fenêtre de réglage des Éblouissements graduels, cliquez sur Nouveau, et nommez le nouvel éblouissement  « Feux d’artifice ». Cliquez ensuite sur le bouton Éditer/Modifier.

La fenêtre d’édition des éblouissements apparaît. On peut voir que l’éblouissement est composé de différentes parties : une Lueur, des Rayons, et des Reflets secondaires.

La lueur et les reflets secondaires ne vont pas nous servir ici. Cliquez donc sur les onglets correspondants et pour chaque, passez le curseur « Taille(%) » à la valeur 0, afin de les supprimer.

Passez maintenant dans l’onglet Rayons, c’est celui-ci qui va nous servir.
Pour bien comprendre comment sont fait les rayons, passez les 3 paramètres de Dégradé à la valeur « %White ». On obtient alors des rayons parfaitement réguliers.

  • La variable Dégradé radial, comme sont nom l’indique, sert tout simplement à appliquer un dégradé radial sur les rayons. Choisissez par exemple « Abstract 1″ pour voir le rendu.
  • La variable Dégradé angulaire sert à appliquer un dégradé conique/angulaire aux rayons.
  • La variable Dégradé de taille angulaire sert à régler la taille des rayons, en utilisant également un dégradé angulaire. La taille des rayons sera maximale aux endroits blancs du dégradés, et diminuera plus les couleurs seront sombres.

3. Réglage des étincelles

Pour le moment, les rayons sont continus. Pour avoir un effet d’étincelles, il va nous falloir choisir le Dégradé Radial approprié. Parmi les dégradés disponibles, choisissez celui nommé « Blinds ».

On obtient un résultat comme celui montré sur l’image suivante. En fait, tous les dégradés basés sur une altenance de noir (ou transparent) et de couleurs claires fonctionnent (« Four Bars », « Three Bars Sin », « Shadows1″, « Flare Glow Radial 4″, etc …) Le mieux est bien sur de tous les tester.

blinds

Les « étincelles » obtenues sont actuellement disposées de façon bien trop régulière. Choisissez « %Random » pour la variable Dégradé de taille angulaire. Les étincelles sont maintenant disposées de façon bien plus éparpillée, puisque leur taille est réglée par un dégradé aléatoire.

random1

Vous pouvez également affecter la valeur « %Random » au Dégradé Angulaire, ou bien le laisser sur %White – ou choisir tout autre dégradé dont les couleurs vous plaisent.

Le réglage du feu d’artifice est presque terminé. Il reste seulement à ajuster les paramètres du bas de l’éditeur. Réglez le nombre de rayons (« Nb de pointes ») à votre convenance. Réglez de même leur épaisseur (vers 80, cela donne de bons résultats), ainsi que la taille du feu d’artifice (passez la à 200% pour avoir quelque chose d’assez grand). La rotation n’est pas très importante ici, car on utilise des dégradés aléatoires. De même, le paramètre « Rotation de la teinte » n’intervient que si l’on utilise des dégradés colorés en tant que Dégradé Radial.

editeur2

 

Cliquez sur Valider. Votre feu d’artifice est prêt à être utilisé. Dans la fenêtre d’aperçu, cliquez à l’endroit où vous souhaitez le placer, et validez.
Pour créer d’autres feux d’artifices, il suffit maintenant de rappeller le filtre Eblouissement Graduel. Sélectionnez l’éblouissement que nous venons de régler, et placez le où vous le voulez dans la fenêtre d’aperçu.

 

4. Colorer les feux d’artifices

Si vous avez suivit mes réglages, vous vous retrouvez maintenant avec des feux d’artifices tristement blancs. 

Ajoutez un nouveau calque transparent sur l’image, et passez le en mode Superposer (d’autres modes fonctionnent aussi). Vous pouvez maintenant le remplir des couleurs de votre choix pour que celles-ci soient répercutées sur les feux.

 

final

5. Encore plus de possibilités avec les éblouissements graduels

En combinant certains dégradés entre eux dans l’éditeur d’éblouissement, il est possible d’obtenir des résultats assez intéressants, comme ceux présentés ci-dessous :

etoiles

Pour la réalisation des étoiles/croix :

Dans l’onglet Rayons et/ou l’onglet Lueur : Il faut utiliser un dégradé avec des couleurs qui se répètent 4 fois, comme le dégradé « Four Bars », et l’appliquer au Dégradé de Taille angulaire, et/ou au Dégradé Angulaire. On obtient alors un motif en forme de X. Il suffit d’appliquer une rotation de 45 degrés si l’on veut un motif en forme de +. Pour les rayons, il est préférable d’avoir un nombre de rayons multiple de 4. Vous pouvez choisir le Dégradé Radial qui vous convient.

 

Pour la réalisation des coquillages/spirales :

Dans l’onglet Rayons et/ou l’onglet Lueur : Il faut utiliser un dégradé qui va du clair vers le sombre, comme le « %blue_grad » et l’appliquer au Dégradé de Taille angulaire. Les autres dégradés peuvent êtres paramètrés comme vous le voulez.

 

Pour vous donner des idées, voici les réglages que j’ai utilisées pour deux des formes ci-dessus :

Pour la première étoile : Une Lueur de taille 50%, avec un Dégradé Radial « %red_grad », un Dégradé Angulaire « %white », un Dégradé de Taille « Four Bars », et une rotation de 45°. Des Rayons de taille 130%, avec un Dégradé Radial « Flare Radial 101″, un Dégradé Angulaire « %white », un Dégradé de Taille « Four Bars », une rotation de 45°, 20 pointes, et une épaisseur des pointes de 68.

Pour le coquillage jaune : Une Lueur de taille 100%, avec un Dégradé Radial « Three Bars Sin », un Dégradé Angulaire « Yellow Orange », et un Dégradé de Taille « %blue_grad ». Des Rayons de taille 100%, avec un Dégradé Radial « Crown Molding », un Dégradé Angulaire « Yellow Orange », un Dégradé de Taille « %blue_grad », 40 pointes d’une épaisseur de 78.

Je vous laisse le soin de trouver les réglages pour les autres formes, une fois le principe compris il est facile de créer tout un tas de variations. Les effets ci-dessus sont réalisés avec les dégradés par défaut fourni avec GIMP, mais il peut être intéressant de créer ses propres dégradés pour avoir encore plus de possibilités de réalisations.


Aurore D.

aurore.d chez linuxgraphic.org