Sortie: Inkscape 0.48.1

Parmi les principaux bogues corrigés:

  • l’export via Cairo d’objets masqués aux formats PDF, PS ou PNG
  • mauvais affichage des règles avec des versions récentes de GTK (comme Ubuntu 10.10)
  • nombreux crash (pas moins de 6 bogues corrigés)
  • liste complète des corrections et changements (mises à jour de langues, parmi lesquelles l’Espagnol)

Comme d’autre bogues ont été corrigés depuis la sortie, ainsi que de nouvelles langues mises à jour, Libre Graphic World indique qu’une version 0.48.2 verra très probablement le jour prochainement, en préliminaire au travail relatif à la future version 0.49.

 

 

Potrace 1.9 est de sortie !

Potrace est un logiciel qui convertit les images matricielles (bitmaps) en image vectorielles. Ce logiciel multi-plateforme s’utilise seul ou avec d’autres logiciels (Inkscape l’utilise en interne, par exemple). Cette nouvelle version du logiciel améliore la conversion d’images en format BMP et exporte en format EPS et PDF. La bibliothèque Libtool a été ajoutée ainsi qu’une barre de progression. Le flou a été implémenté, également, sans oublier les traditionnelles corrections de bugs. Peter Selinger informe également la meilleure portabilité de son logiciel. Les développeurs utilisant Potrace en interne auront donc moins de travail pour le mettre à jour dans leur logiciel. Merci Peter pour ce travail.

Site du projet : http://potrace.sourceforge.net/

Sortie : Synfig 0.62.02

Les nouveaux calques peuvent maintenant être créés avec un mode de fusion adéquat par défaut, qui évite d’avoir à modifier le mode à posteriori, notamment pour les calques Ombre ou Flou.
Il est possible de définir certaines propriétés comme statiques, afin d’éviter de les modifier par inadvertance en mode édition d’animation.
Le problème de jonction de noeuds ayant des tangentes orientées différemment à été résolu.
Un nouveau calque d’effet « Stroboscope » a été ajouté, il permet d’obtenir des animations légèrement saccadées, rappelant l’animation image par image.
Le jeu d’icônes continue d’être peaufiné, et s’étoffe de nouvelles icônes plus lisibles.

Liens : 

Une artiste gagne un concours en utilisant Inkscape

 

QuicheLoraine, talentueuse inkscapeuse (et selon la capture d’écran de son bureau, elle utilise Ubuntu), a gagné un concours avec une illustration réalisée avec Inkscape.

N’est-ce pas une preuve des compétences du logiciel ?

Qui est QuicheLoraine ?

Une artiste vivant aux Etats-Unis utilisant Inkscape. Elle est membre de la communauté Inkscape de Deviantart et participe également aux concours organisés par Inkscape. Sa galerie sur deviantart nous montre plusieurs de ses réalisations dans Inkscape même. Il y a souvent un petit côté « vintage » dans ses dessins, tant dans les couleurs que dans son tracé.

Qu’est-ce que Deviantart ?

Est-il encore utile de présenter cette communauté artistique (où le meilleur cotoie le pire) ? De nombreux artistes de différents styles y sont présents. Bien entendu l’art vectoriel y a une bonne place.

De quel concours s’agit-il ?

Les concours lancés sur cette plate-forme sont fréquents (dans un but publicitaire essentiellement). QuicheLoraine a gagné la plus haute place du concours Pinkitude (le grand prix). Ce concours promeut la détection précoce du cancer du sein (d’où la présence du rose). La présence de la mascotte de la célèbre panthère rose est simplement du au fait qu’elle est le sponsor du concours (enfin son éditeur). Les participants furent nombreux, il y eu 40 semi-finalistes. Pour voir les 3 autres gagnants, rendez vous directement sur la page du concours.

Sortie : Inkscape 0.48

Parmi les nouveautés les plus notables, on trouve :
  • la possibilité d’éditer les chemins de plusieurs objets sélectionnés à la fois
  • un outil aérosol permettant de « peindre » rapidement des copies d’un élément comme s’il s’agissait d’un pinceau ou d’un pochoir
  • la simplification de la gestion des masques et chemins de découpe, qui peuvent maintenant être édités en même temps que les objets auxquels ils sont liés
  • la création de segments entre multiples points sélectionnés (les points les plus proches sont reliés)
  • la possibilité de tourner et changer la taille de groupes de noeuds avec des poignées de transformation, comme s’il s’agissait d’objets
  • pour l’outil texte, l’ajout de paramètres permettant de gérer l’espacement, facilement accessibles depuis la barre d’outil
  • l’intégration (optionnelle) des images ajoutées dans un fichier Inkscape
  • Et bien d’autres …

 


 

Liens : 

Sortie : KTooN 0.9a

Après plusieurs mois d’absence de la toile, le site de KTooN est réapparu il y a quelques semaines, avec une nouvelle interface, mais surtout avec le but de proposer des mises à jour du logiciel régulières : de nouveaux instantanés de développement de KTooN sont disponibles chaque semaine (à compiler soi-même cependant, aucun binaire n’ayant encore l’air disponible).

KTooN est un logiciel de création et d’animation 2D vectorielle dans la veine de Synfig. Il permet l’export d’animations en différent formats (OGV, AVI, MPEG, SWF ou suite de PNG).

KTooN, onion skin
Le mode onion skin, permettant de voir simultanément les différentes positions d’un objet

Les outils de création vectorielle et d’animation sont encore un peu basiques et des fonctions comme la gestion des sons sont absentes, mais l’on peut souhaiter une évolution rapide à ce logiciel.

Sortie : UniConvertor 1.1.5

Une nouvelle version d’UniConvertor est disponible au téléchargement. Pour rappel, UniConvertor est un outil de conversion de fichiers vectoriels, développé par l’équipe de sK1. Il est notamment utilisé par Inkscape et Scribus pour l’import des fichiers corelDraw.

Parmi les nouveautés de cette dernière version, on peut compter :

  • L’introduction d’une interface graphique minimale mais efficace, évitant le passage en ligne de commande. L’ouverture d’un fichier de type vectoriel avec UniConvertor fait maintenant apparaître un dialogue proposant la conversion du fichier vers différents formats vectoriels.
  • L’intégration dans de nombreux gestionnaires de fichiers (Dolphin, Nautilus, …)
  • Une nouvelle implémentation de la gestion des profils de couleur, résolvant apparemment les problèmes rencontrés avec l’ancienne version
  • De nouveaux formats d’import et d’export (PLT, HPGL, DXF, DST, PES, EXP, PCS)
  • Un générateur de PDF basé sur ReportLab
  • Un nouveau moteur de gestion de police basé sur Freetype
  • Et bien sûr, des corrections de bogues et améliorations diverses

Liens : 

 

Sortie: Synfig 0.62.01

 

Parmi les nouveautés de cette nouvelle version, on peut relever:

  • le Normal tool est remplacé par Transform tool permettant notamment de déplacer, faire tourner ou redimensionner les objets
  • des améliorations au module d’import des fichiers SVG
  • le rendu avec ffmpeg supporte désormais des paramètres personnalisés
  • de nouveaux icônes pour les calques et les actions
  • une mise à jour de la documentation: un nouveau manuel et des tutoriels sont disponibles

Liens:

eBook: Xara Xtreme pour Linux, par André Pascual, chez Eyrolles

Description:

Version libre pour Linux du puissant logiciel de dessin vectoriel 2D de la société Xara, Xara Xtreme pour Linux, abrégé en XaraLX, a des capacités comparables à CorelDraw ou Illustrator. Certes moins connu du grand public que le logiciel libre Inkscape, sa puissance et sa rapidité d’exécution en font un outil parfaitement adapté aux besoins des professionnels du graphisme travaillant sous Linux.

Au travers d’exercices abondamment illustrés, cet ouvrage permet la prise en main et la maîtrise progressive des fonctionnalités du logiciel, afin de réaliser des illustrations vectorielles en toute autonomie. Malgré de légères variantes, ce manuel très didactique pourra tout aussi bien s’adresser aux utilisateurs de Xara Xtreme  sous Mac OS X ou Windows.

Au sommaire de l’ouvrage:

  • Pourquoi XaraLX ?
  • Dessin vectoriel : survol de la théorie
  • XaraLX : le tour du propriétaire
  • A vos souris : première partie
  • A vos souris : deuxième partie
  • Petits secrets de fabrication
  • Annexe

Liens: