Exercer le métier de graphiste avec des logiciels libres

À l’occasion de la sortie (prochaine) du livre Solutions informatiques pour les TPE avec des logiciels libres (qui comporte une partie sur la célèbre suite graphique GIMP–Inkscape–Scribus rédigée par mes soins), l’éditeur, D-BookeR, a interviewé des entrepreneurs utilisant des logiciels libres.

Entre-autres, Camille Bissuel, exerçant le métier de graphiste avec des logiciels libres uniquement. Voici donc un exemple qu’il existe bien un chemin ne passant pas par Adobe.

Morceaux choisis :

J’avais déjà fait l’expérience douloureuse de ne pas pouvoir récupérer mes propres créations enregistrées avec Photoshop… parce que je n’avais pas pu installer/payer Photoshop ! En libre, je suis sûr que j’aurais toujours accès à mes fichiers dans 20 ans… sans avoir à demander l’autorisation à Adobe !

Tandem ride Ce n’est pas vraiment un souci de logiciel libre/logiciel propriétaire, c’est le problème d’utiliser des formats standards… Problème qu’on retrouve dans bien d’autres métiers !The Sky Tightrope Walker

Il ne faut pas être geek, il faut juste connaître son métier, pour utiliser le bon logiciel à bon escient. Ne pas faire de la mise en page dans Gimp par exemple, il n’est pas fait pour ça… Mais c’est pareil pour Photoshop.

Lisez l’interview de Camille Bissuel.

Synfig Studio, instantané de développement.

Depuis quelques mois et l’appel de fond mensuel pour rémunérer un développeur les nouveautés, dans ce logiciel d’animation vectorielle 2D, arrivent à un rythme incroyable.

Pour vous faire une idée de tout cela, des instantanée de développement ont été réalisés (pour les trois plates formes principales). Ils peuvent contenir quelques dysfonctionnement et ne doivent pas être utilisé en production, cependant ils permettent de ce faire une bonne idée de ce qui vas bientôt surgir dans Synfig Studio.

Article original de Konstantin Dmitriev

Le projet Gooseberry et le Blender Cloud

La plupart d’entre vous, probablement, connaissent déjà ce projet de la Blender Foundation. Pour les autres, la BF est chargée de maintenir et développer le logiciel libre Blender.

Pour cela, elle a l’habitude de réaliser des court-métrages ou jeux vidéos sous licence Creative Commons. La création de ce matériel, destiné à tout usage, permet en partie de la financer par le biais de dérivés (Goodies inspirés des films, DVD contenant les films, les fichiers sources des films, des making off et tutoriels réalisés pour les artistes du film). Mais avec le haut débit, les gens sont de moins en moins enclins à commander des DVD.

gooseberry Lire la suite

British Library : un million d’images dans le domaine public

La British Library (bibliothèque nationale du Royaume-Uni) a publié sur Flickr le 12 décembre 2013, plus d’un million d’images scannées et les a élevées dans le domaine public. Cela signifie que vous pouvez utiliser ce fonds documentaire pour tout type d’usage, librement. Ces images proviennent d’environ 65000 ouvrages publiés entre le XVIIe et le XIXe siècle. Ces images appartiennent au domaine public du fait de leur âge, mais pas leur scan ! C’est la British Library qui a obtenu de Microsoft (qui a réalisé la numérisation) la cession et le placement dans le domaine public pour un accès illimité à la culture (alors qu’en France, la BNF prend une direction contraire).

Image taken from page 1281 of 'France historique et monumentale. Histoire générale de la France, depuis les temps les plus reculés jusqu'à nos jours, illustrée et expliquée par les monuments de toutes les époques, etc'

Lire la suite

Thème graphisme aux rencontres mondiales du logiciel libre 2014

rmll2014Cette année les RMLL (Rencontres Mondiales du Logiciel Libre) auront lieu du 5 au 11 juillet à Montpellier.

Ces deux dernières années, l’orientation plus « professionnelle » du thème « Graphisme » a été un succès et nous souhaitons répéter l’expérience cette année.

Nous vous invitons à proposer des conférences, workshops ou autres activités. Nous vous invitons à nous envoyer vos propositions jusqu’au lundi 31 mars, en utilisant le formulaire sur le site des RMLL:

https://2014.rmll.info/Appel-a-conferences

Il sera donné préférence aux propositions :

  • Orientés à des non-graphistes dans un cadre professionnel / associatif. (Exemples : création de brochures, magazines ; édition et gestion de photos)
  • Promouvant la participation active aux logiciels de graphismes parmi les participants des RMLL. (Exemples: introduction au scripting ; libraires et algorithmes « intéressants » ; hackathon)
  • Introduisant les graphistes professionnels au monde du logiciel libre. (Exemples: graphisme génératif ; creative hacks)

Pour toute question, vous pouvez contacter Ale Rimoldi : ale (arobase) graphicslab. org

[Brève] GIMP Magazine n°5

En passant

La 5e livraison du Gimp magazine est sortie.

Sommaire :

  • Letter From The Editor (page 7)
  • An Interview With Pat David (page 12)
  • Gimp Photography Gallery (page 24)
  • Raw/Gimp Portrait Retouching Workflow (page 32)
  • Look Down! – Results Of The Meet The Gimp Photography Challenge (page 54)
  • Design Gallery (Page 60)
  • Is Gimp Becoming The World’s Most Dominant Image Manipulation Software ? (page 74)
  • Gum Over Paladium Master Class (page 76)
  • Software Review : Tux Paint – Open Source Drawing Softawre For Children (page 84)

Vous pouvez télécharger une version numérique (53 Mo), lire en ligne, acheter au format papier (24$), commander pour lire sur un ipad (5$) …