Blender 2.64a: l’usine à effets spéciaux Open Source

Début Octobre, la version 2.64 de Blender est sortie, rapidement suivie d’une version 2.64a corrigeant des petits problèmes cruciaux. Blender 2.64a a été développé avec pour objectif la réalisation d’un film de science-fiction, mêlant prises de vues réelles et éléments en 3D. Dimitri nous en touche un mot dans le billet suivant: Tears of Steel, nouveau film de la Blender foundation.

Le tracking de caméra, l’amélioration du support des écrans verts, et des éditeurs de masques font partie des principales améliorations qui ont permis la réalisation de ce court-métrage. Mais pour plus de réalisme et une intégration parfaite, un nouveau compositeur a été ajouté, ainsi que des outils avancés de gestion de la couleur et de nombreuses améliorations à Cycles, le nouveau moteur de rendu réaliste de Blender.

Splash screen de Blender 2.64

Les nouveautés, liste non exhaustive:

  • L’éditeur de masque: à utiliser dans l’éditeur de clips ou d’image pour définir les zones d’applications des nœuds composite ou isoler des objets. Les masques peuvent être animés!
  • Le compositing: réécrit pour fonctionner sur la base d’images redécoupées de façon discrète, les performances de l’éditeur de nœuds composite gagnent en rapidité et en consommation de la mémoire, permettant de travailler avec des images de très haute résolution. De nouveaux nœuds (flou Bokeh, masques, correction de couleur) sont également de la partie.
  • Le motion tracking: parmi les améliorations relatives au suivi de mouvement, figurent le suivi plan et l’unification des différentes méthodes de suivi en un suivi hybride avec de meilleurs contrôles.
  • La gestion de couleur: OpenColorIO a été intégré dans Blender en même temps que la gestion des couleurs a été retravaillée.
  • Les écrans verts: deux nouveaux nœuds composite ont été développés pour rendre la gestion des écrans verts en prise de vue réelle plus facile.
  • Le rendu avec Cycles: le rendu non progressif mais par découpage en images discrètes a été introduit, en même temps que les passes de rendu UV ou le support des vecteurs de mouvement. De nouveaux nœuds ont été ajoutés, comme une texture « brique » ou des améliorations au nœud de texture image. Un nouveau mode de caméra pour simuler un effet de lentille (fish eye) a également été introduit.
  • Outils de modélisation: De nombreux ajouts, parmi lesquels la création de fils de fer à partir de facettes, la génération de surfaces convexes à partir de nuages de points (pour la reconstruction de volumes dont le modèle réel a été numérisé à l’aide d’un scanner laser, par exemple), et la mise à jour de certains outils comme le Bevel (réalisation de chanfreins).
  • Outils de sculpture: également des masques au menu des outils de sculpture, pour limiter les zones affectées par les outils de sculpture, qui s’enrichissent et s’améliorent au passage.
  • Nouveau modificateur Skin: ce modificateur utilise un réseau de sommets et d’arrêtes, et génère autour de celui-ci un volume formé principalement de quadrilatères dont on pourra régler le rayon autour des arêtes pour générer rapidement des formes grossières, qui pourront servir de base à une modélisation plus poussée voire à de la sculpture.
  • Autres: le moteur de jeu a également reçu un peu d’attention, de même que l’export Collada. De nombreuses autres modifications mineures peuvent être découvertes ici ou là, principalement des améliorations d’interfaces ou d’éditeurs, ainsi que d’outils.

Liens utiles:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>