Inkscape 0.92 est arrivé

Merci à toute l’équipe d’Inkscape sur le travail de cette nouvelle version d’Inkscape sobrement intitulé 0.92.

Téléchargez ou mettez à jour votre logiciel pour utiliser les nouveautés. Jabier a préparé cette vidéo résumant les principales nouveautés en 1min 20s.

Les nouveautés évidentes

  1. Nouvel outil : filet de dégradé (les vidéos de heathenyxt ou de Edson Santos en parlent).
  2. Passage du canevas de 90 ppp à 96 ppp (normes CSS obligent), du coup, Inkscape convertira votre canevas tout seul à l’ouverture de tous vos anciens fichiers, n’ayez pas peur, laissez-le faire.
  3. Apparition d’un nouveau dialogue destiné aux Symboles et aux Sélections et améliorations des dialogues Objets et Calques.
  4. Les guides sont maintenant verrouillables.
  5. Améliorations des outils Aérographe, Mesurer et Stylo.
  6. Nouvelles courbes B-Splines.
  7. De nouvelles extensions et effet de chemin améliorés.

En découvrir d’autres

Pour connaître tous les changements, lisez la Release note traduite en français (déjà!).

Nos meilleurs voeux

Et surtout bon Inkscape et bonne année 2017 !

Grafik Labor : appel aux conférenciers

Grafik Labor est un événement proposé par l’AFGRAL. Le premier week end de juillet (samedi 2 et dimanche 3 juillet 2016) accueillera des conférences sur le thème du graphisme libre à Rennes.

Grafik Labor 1-2 juillet 2016 Rennes

Grafik Labor

Dans un premier temps un appel à conférenciers a lieu sur le site de l’AFGRAL jusqu’au 30 mai. Professionnels, amateurs ou passionnés venez discuter graphisme libre!

L’AFGRAL souhaite ainsi combler un manque créé par l’absence des RMLLs en 2016 où les habitués des logiciels libres graphiques se retrouvaient.

[Brève] Se former avec les logiciels libres graphiques

On entend souvent dire qu’il y a peu de graphistes professionnels utilisant les logiciels libres, car ils sont tous formés sur les suites propriétaires. Depuis 2012, un centre de formation à Rennes propose des formations longues de création numérique 2D et 3D utilisant exclusivement les logiciels libres.
L’Afgral, s’associe à ce centre pour étoffer leur offre de formation et surtout la rendre accessible au plus grand nombre. Ces formations sont à suivre en présence ou à distance, et bénéficie des apports des formateurs expérimentés ayant déjà publiés plusieurs livres sur les logiciels comme Gimp, Inkscape, Scribus et contribuent à Inkscape et Scribus. L’Afgral espère ainsi contribuer à faire reconnaître l’utilité des solutions libres dans un secteur sclérosé par l’approche propriétaire, rendez-vous sur le site de l’afgral pour en savoir plus.
Afgral

Logo de l’Afgral

Livre libre sur les fontes libres enfin en version papier

Le papier n’est pas mort et l’association FlossManuals francophone qui diffuse des pdfs et epub depuis sa plateforme, vient d’imprimer quelques exemplaires papier de son livre sur les fontes libres, jusqu’ici seulement accessible en ligne depuis Novembre 2011.

Couverture Fontes libres

Unique en son genre, ce manuel est le premier à renseigner sur la création de fontes à l’aide de divers outils dont FontForge et Inkscape et autres petits outils pratiques. Il traite abondamment du choix de licence et de l’impact que ce choix peut avoir sur le développement de l’écrit. Amis francophones, soyez en heureux car il n’existe pas à notre connaissance d’équivalent en langue anglaise qui lorgne même sur son contenu : des designer libres actifs, même à l’étranger, déclarent aussi déjà l’utiliser pour leurs workshops. Il a été conçu dans les murs de l’école de graphisme libre ActivDesign par une équipe de 8 co-auteurs, dans le cadre d’un libérathon qui a rassemblé des spécialistes financés par l’Organisation Internationale de la Francophonie (Franck Adebiaye, typographe ; Denis Jacquerye, fondeur ; Cédric Gémy, graphiste Web et print ainsi que formateur ; Kinda Boureima, maquettiste et éditeur Burkinabé ; Pierre Huyghebaert, graphiste actif au sein du groupe OSP ; Murielle Souyris, graphiste et formatrice ; Nicolas Spalinger, co-auteur d’Open Font License ; Elisa de Castro Guerra, facilitatrice et graphiste web), dont 3 membres de l’Association Francophone des graphistes libres.

Cet ouvrage de 140 pages, dense et écrit petit, a été publié directement de la plateforme Booki/Booktype et son système de publication Objavi! développé entre autres par la Fondation FlossManuals. Il est disponible auprès de l’association ou directement sur son site de vente en ligne de manuels libres.

 

Inkscape & Ubuntu

 

Bonne nouvelles pour les Ubuntueros (les utilisateurs d’Ubuntu) : il existe de nouvelles sources de  paquets d’Inkscape pour tester les nouveautés, grâce à Alex Valavanis et Cafuego.

Ce lien contiendra les PPAs pour la version stable d’Inkscape :

https://launchpad.net/~inkscape.dev/+archive/stable

Ce lien contient (déjà) les PPAs pour les versions nigthly (instable) d’Inkscape :

https://launchpad.net/~inkscape.dev/+archive/trunk

Utiliser Inkscape stable pour un usage professionnel, les passionné(e)s et/ou les impatient(e)s installerons localement Inkscape-devel pour tester les nouveautés.

Bon Inkscape !

Projet de nouvel outil de mesure

Un nouvel outil pour inkscape est en projet. Celui-ci a pour but de mesurer les distances et les angles.

Concrètement comment cela se présente ?

Une fois l’outil activé (il ressemble pour l’instant à une règle). Un clic pose un premier point et le second le dernier point. Cela créé sur le canevas une ligne droite indiquant la valeur relative par rapport à la page du premier point, du dernier point et d’un point situé au milieu. Cette ligne droite est directement positionnable avec la souris. Tant que le second point n’est pas posé, la mesure en temps réel apparaît.

Pour l’instant la seule option disponible est celle de la taille des mesures s’affichant sur la ligne droite. Des développeurs ont demandé d’ajouter un menu contenant divers unités. Felipe l’a ajouté cette nuit-même !

La mesure des angles n’a pas encore été implémenté, cela ne serai tardé.

Comment est né cet outil ?

JucaBlue, ou de son vrai nom, Felipe Sanches est un brillant développeur brésilien. Il a codé pour Inkscape grâce à un Google Summer of Code.  Son projet consistait à améliorer le support des fonts dans Inkscape. Après d’autres projets de développements, JucaBlue revient à Inkscape.

C’est en travaillant sur l’amélioration des labels textes sur les guides qu’il a créé cet outil.

Pourrons-nous utiliser cet outil rapidement ?

Felipe Sanches étant un développeur officiel d’inkscape a placé son code directement dans la branche principale de développement du logiciel. Si vous compilez la dernière version instable, il y a des chances pour que vous puissiez tester cet outil.

Il est question d’une prochaine version stable 0.48.2 corrigeant des bugs gênant pour les utilisateurs. Peut-être verrons nous alors ce nouvel outil apparaître. Je vous tiendrai au courant !

Felipe a réalisé une vidéo pour présenter son outil.

Une artiste gagne un concours en utilisant Inkscape

 

QuicheLoraine, talentueuse inkscapeuse (et selon la capture d’écran de son bureau, elle utilise Ubuntu), a gagné un concours avec une illustration réalisée avec Inkscape.

N’est-ce pas une preuve des compétences du logiciel ?

Qui est QuicheLoraine ?

Une artiste vivant aux Etats-Unis utilisant Inkscape. Elle est membre de la communauté Inkscape de Deviantart et participe également aux concours organisés par Inkscape. Sa galerie sur deviantart nous montre plusieurs de ses réalisations dans Inkscape même. Il y a souvent un petit côté « vintage » dans ses dessins, tant dans les couleurs que dans son tracé.

Qu’est-ce que Deviantart ?

Est-il encore utile de présenter cette communauté artistique (où le meilleur cotoie le pire) ? De nombreux artistes de différents styles y sont présents. Bien entendu l’art vectoriel y a une bonne place.

De quel concours s’agit-il ?

Les concours lancés sur cette plate-forme sont fréquents (dans un but publicitaire essentiellement). QuicheLoraine a gagné la plus haute place du concours Pinkitude (le grand prix). Ce concours promeut la détection précoce du cancer du sein (d’où la présence du rose). La présence de la mascotte de la célèbre panthère rose est simplement du au fait qu’elle est le sponsor du concours (enfin son éditeur). Les participants furent nombreux, il y eu 40 semi-finalistes. Pour voir les 3 autres gagnants, rendez vous directement sur la page du concours.

Concours 2009 – Les résultats !

Il est temps d’annoncer le gagnant du concours Inkscape-fr 2009.

Tout d’abord, je remercie sincèrement tous les participants. Cela fait plaisir de constater l’intérêt croissant vis-à-vis d’Inkscape par le biais, entre autre, d’autant de participations.

Il ne faut pas croire, mais choisir entre toutes ces réalisations ne fut pas une mince affaire. Vous avez tous passé du temps sur le logiciel pour en extirper ce dont vous aviez en tête. Les résultats sont visibles dans ce précédent article. Comme vous pouvez le constater, les styles sont très différents.

Le but du concours est de vous pousser à utiliser le logiciel. C’est pourquoi il était ouvert aux débutants et aux initiés. Tout le monde avait sa chance. Le livre de Cédric Gémy s’adressant aussi bien aux débutants qu’aux confirmés, nous souhaitons seulement que le gagnant apprécie sa lecture et réalisera des dessins satisfaisant.

Le gagnant du concours est Madeg avec cette illustration.

Licence LAL

Félicitation Madeg !

Pour les autres, j’espère que vous ne serez pas trop déçu. Je vous encourage à continuer à utiliser Inkscape, pour vectoriser librement.

Voici comment l’illustration a été réalisée :

1. Propriétés du document

Fichier > Propriétés du document > Couleur de fond.

Choisir la couleur souhaitée.
Des dimensions de 1000*1000 pixels ont été ici utilisées (page carrée en fait).

2. Le texte

Cliquer sur l’icône pour activer l’outil texte.

Cliquer sur la feuille de dessin (peu importe où) et taper le texte souhaité (ici « attention », « le piment… », « pique !!! ». Texte > Texte et police pour mettre en forme le texte (taille, police…). Ici, la police utilisée est « Abiscuos » et la taille est de 50 px pour le 1er mot, 120 pour les deux autres.

L’objet étant sélectionné, un simple clic sur la couleur souhaitée (rouge #FF0000) de la palette (juste au-dessous de la barre de défilement) définira la couleur de remplissage du texte. (Remarquer qu’un clic droit permet de définir aussi la couleur du contour).

Pour centrer le texte par rapport à la page :
Objet > Aligner et distribuer Aligner relativement à : Page.
Cliquer sur la 3ème icône de la 1ère ligne (Regarder les dessins, c’est logique !).

Déplacer enfin les éléments de haut en bas pour leur donner la place souhaitée (avec la combinaison Maj+↑ d’abord, puis ↑ tout seul pour préciser).

Les deux traits autour du mot « attention » se font à l’aide du simple crayon (on simplifie juste le tracé une fois ou deux : Chemin > Simplifier ou Ctrl+L)

3. Les cases

Créer 1 carré de côté 300 pixels et le remplir avec la couleur rouge #FF0000 comme expliqué récédemment.Le placer à gauche de la page sous le mot « Piment ».
Pour donner un effet irrégulier au contour : Convertir le rectangle en chemin (Chemin > Objet en chemin). Ajouter des nœuds (Extensions > Modification de chemin > Ajouter des nœuds) : le
choix des paramètres ici importe peu, du moment que le nombre de nœuds (visibles lorsque le chemin est sélectionné) reste relativement peu élevé (une centaine de nœuds semble raisonnable).
Déplacer les nœuds aléatoirement (Extensions > Modification de chemin > Déplacer les
nœuds aléatoirement
) en réglant le déplacement maximum sur les axes X et Y à 1,0 px.

Dupliquer 2 fois la case en appliquant 2 « coups de tampon » :
Sélectionner l’objet en gardant le bouton de la souris pressé et appuyer deux fois sur la
barre d’espace (sans déplacer la souris). Là où il y avait tout à l’heure 1 seule case, il y
en a 3.

Déplacer horizontalement les deux cases supérieures, avec la combinaison Maj+↑ par
exemple, ce qui permet d’obtenir un espace identique entre chaque case.
Sélectionner enfin les 3 cases, les grouper et les centrer par rapport à la page comme
vu précédemment.

4. Les dessins

Dessiner sur papier l’histoire souhaitée.
Prendre soin d’accentuer les contours du dessin au feutre noir.

Prévoir 4 dessins séparés facilite la suite.

Scanner les 4 dessins.
Importer les scans vers Inkscape (Fichier > Importer). Vectoriser les dessins : Chemin > Vectoriser le bitmap (Utiliser de préférence le mode « Détection de contour » et ajuster le seuil selon la qualité de l’image (d’où l’utilité de l’accentuation des contours sur papier) et/ou jouer avec les options suppression des parasites, optimisation des chemins…)
Essayer toutefois de préserver cet effet « naturel » du dessin papier.

Ajuster les dimensions des nouveaux chemins formés et les disposer aux emplacements souhaités (les 3 premiers dans les cases et le dernier sous la 3 ème case).
Définir le rouge comme couleur de remplissage du dernier dessin.

Pour les « crounch » : Créer un texte « crounch » près du visage du personnage.
Choisir sa police et sa taille (Century, 20, par exemple)
Convertir le texte en chemin : Chemin > Objet en chemin.
Convertir les contours du chemin en chemins : Chemin > Contour en chemin.
Ajouter des nœuds (vu précédemment) et les déplacer aléatoirement (vu précédemment aussi) avec des déplacements horizontaux et verticaux de 0,5 px au maximum.

Pour finir, dupliquer 3 ou 4 fois ce « crounch » avec des « coups de tampon » comme vu précédemment (ou plutôt, répéter la procédure pour éviter l’impression artificielle du copier-coller).

5. La flamme

Tracer au crayon la silhouette d’une grande flamme (ce sera la forme approximative de la flamme finale), d’une plus petite à l’intérieur, et d’une troisième à l’intérieur de la deuxième.

Simplifier (Ctrl+L) les tracés. Si la silhouette semble trop arrondie, passer en mode d’édition de nœuds et rendre dur les nœuds au bout des pointes de la flamme :

Nœud doux

Nœud dur

Choisir un remplissage rouge (#FF0000) pour la flamme, orange (#FF6600) pour la seconde et jaune (#FFFF00) pour la dernière. Veiller à ce que la rouge soit située sous l’orange, et elle-même sous la jaune.

Ajouter des nœuds et les déplacer aléatoirement avec une amplitude de 20 px sur les deux axes.

Appliquer l’effet « Clapotis » aux trois flammes (Filtres > Déformation > Clapotis) puis l’effet « Aquarelle » (Filtres > Textures > Aquarelle).
Attention à avoir bien positionné les 3 chemins car leur nombre important de nœuds
rend les modifications du document difficiles.

6. Export

Fichier > Exporter en bitmap > Page

Choisir les dimensions du bitmap, la résolution (attention plus elle est élevée, plus l’export sera long) et le nom. Le fichier final sera ainsi au format png.

Conclusion

Merci Madeg pour ces explications et bonne continuation !

Concours 2009

 

31 Octobre, billet mis-à-jour.

Le concours pour le livre Inkscape efficace est maintenant terminé ! Je remercie tous les participants. Vous avez été nombreux cette année et très originaux. Je vérifie que toutes les participations sont bien postés ici, si ce n’est pas le cas, faites moi signe ! Est venu l’étape de la réflexion pour le jury ! Ohlala c’est pas facile.

Nombreux sont les personnes qui souhaitent voir ces fameuses participations. Pour le plaisir des yeux voici toutes les participations.

Les participants & leurs créations

  • Antoine

  • Mathieu

  • Raphaël

  • Nohjan

 

  • Christiane

  • Yannick

  • Jérémie

lien vers la source du fichier

  • Jean-louis

  • Bob

  • Luc

  • Mathieu H.

  • Olivier

  • fffourmi

  • Madeg

  • Bruno

  • Charlotte